Le nouveau monde arrive ….

e-nouveau-monde-arrive
Le nouveau monde arrive

Le Nouveau Monde arrive… Parmi les spectateurs, j’observe, assise confortablement dans un fauteuil. Le rideau se lève sur des jeux de scène. Les comédiens endimanchés se meuvent dans le décor quotidien. Ils se croisent et jouent le rôle qu’ils s’attribuent au cours d’échanges que ce soit à l’occasion de réunions familiales, amicales ou sociales.

Chacun y va de sa voix pour se faire entendre dans des propos de tous genres. Souvent coléreux, convaincants, insistants ou bien intelligents, compréhensibles, pondérants.

Une cacophonie peut s’élever, s’ébruiter dans les environs. Tout comme une harmonie enveloppe l’entourage et se diffuse au-delà.

Les nuages filent sous le souffle du vent !

Les paroles ont aussi cette faculté

Les langages se répandent partout, ne connaissent aucune frontière. De plus, ils se déposent dans le cœur de l’ensemble.

Silencieusement, l’éloquence établit son nid au chaud, bien à l’abri dans l’intime.

Bien souvent, le propriétaire ignore cette invasion qui ne fait pas de bruit. 

Pourtant, l’envahissement du verbiage grandira au fil du temps. 

Le porteur ne soupçonne absolument pas les fruits qu’il cueillera lorsqu’ils seront arrivés à maturité. 

C’est ainsi qu’au moment des vendanges, la surprise s’invite à la découverte du pourrissement insidieux obtenu. Ou bien, loin de son épanouissement, les productions se dégustent encore vertes ou acides.

Le manque de Soleil lumineux n’a guère permis à ces comestibles de se gorger de douceur.

Le fiel se recrache vivement à l’occasion d’altercations.

En tant qu’observateurs, nous pouvons le constater régulièrement.

Pourtant, la sagesse serait de s’accorder « un peu d’attention ». — Pas le temps !

La productivité oblige la rentrée financière… — On verra ça, plus tard !

Il est dit :

Paysages
Paysages

Que la tête dans le guidon n’a jamais permis d’observer la beauté du paysage !

Néanmoins, des coureurs empressés d’arriver sur la ligne de la victoire s’y engagent constamment. Il est vrai que les lauriers donnent la concrétisation de la popularité qui fait monter les marches du tapis rouge sous les flashs lumineux de la starisation.

Ah ! Être une Star ! L’espace d’un instant … 

Quoi de plus plaisant que de se voir aduler sur tous les écrans …

La satisfaction se transforme en une montgolfière qui n’arrête pas de s’élever haut dans le ciel. Pitchhh… L’aiguillon orgueilleux pique le ballon trop gonflé. Un simple trou suffit pour que la nacelle s’aplatisse sur le sol, laissant ses occupants pantois. 

Que m’arrive-t-il ? — Je ne comprends pas ?

La Loi de la pesanteur très chère. Tout ce qui monte redescend ! L’effet de la cause !

J’adore l’incrédulité de l’ignorance !

La méconnaissance est si gentille et parfois si niaise dans ses bêtises. 

Comment lui en vouloir ? Ce n’est guère possible, puisqu’elle œuvre dans une inconscience de ce qu’elle pratique. Aucune notion de conséquences aussi bien pour elle que pour la globalité. L’innocence ! Ou le manque de finesse d’Esprit ?

Cependant, il y a également la pernicieuse qui sait très bien appliquer sans scrupules. 

Tout est dans la manigance, l’opulence du semblant paraître. 

Pour cela, sa garde-robe fait pâlir la simplicité du n’ose pas. 

Tant pis pour toi ! — Tu n’avais qu’à… — C’est bien la réplique, n’est-ce pas ? — Oui, oui, tout à fait — Allez, lâche-toi ! — Tu vas tout déchirer !…

C’est ainsi que l’on constate des taillades sur certains pantalons qui défilent lors de manifestations. 

Attention ! À force de mettre en lambeaux, c’est en loque que l’on se promènera. 

Il en sera fini de l’endimanché ! — Bah ! Que cela ne tienne…

Allons vers le Nouveau Monde !

Allons-vers-le-Nouveau-Monde
Allons vers le Nouveau Monde

Vous savez, celui qui n’est pas encore… mais qui doit être construit ! 

Vous n’êtes pas au courant ? — Mais si, celui qui sera plus pur que pur …

En l’absence d’autos, d’avions, tous à pied ou en vélo. 

Dépourvu de smartphones ou d’internet, avec des signaux de fumée, comme au bon vieux temps. 

Celui dans lequel on vivait dans la Nature, à chasser ou à pêcher. Maintenant, sans manger le gibier ou le poisson, les relâchant dans les bois ou les eaux. Se contentant de cueillir les baies, les fruits, les feuilles ou de déterrer les racines.

Ah ! C’était le bon temps …

Celui du feu et non de l’électrique qui pollue avec les centrales nucléaires. Ainsi que les éoliennes qui bouchent la vue sur la beauté des paysages calcinés par les incendiaires. 

Ça c’était l’ancien qui n’est plus. L’archaïque doit se transformer en nouveau, puisque les progrès actuels permettent cet ennoblissement. 

Malheureusement, dans le constat présent, règne le chaos des divergences de toutes sortes, de tous poils. Rien ne s’associe si ce n’est dans la continuité des désaccords, des désunions, des séparations, des guerres, des représailles, des débordements outranciers. Également, les restrictions des besoins vitaux qui ne sont plus existants pour une grande majorité. 

C’est le progrès d’un passage graduel à un état supérieur !

J’adore le duel, auquel nous assistons !

L’affrontement poursuit inlassablement son show à la vue de tous. — Chut ! — Silence !

Laissons les artistes finir la pièce théâtrale.

Attendons sagement le temps des révérences, des courbettes qui se feront sous les applaudissements du public médusé, époustouflé.

L’utopie du Nouveau Monde arrive !…

Marie Pierre AUBERT Thérapeute Holistique   Channel de l’Unité des Maitres Akashiques

Vous pouvez partager cet article, à condition d’en respecter l’intégralité et d’en citer la source. https://souffledelesprist.com

N’oubliez pas d’exercer votre discernement en rapport à ces textes. Vous avez Un Libre Arbitre, utilisez-le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre Cœur.

Auteur du livre « Humanité et Divinité — Personnalité et Divine Présence — éditions Soleil Bleu —

Commande du livre — https://akashaphilosophiempa.eu/mes-livres/humanite-et-divinite/

Site:  https://akashaphilosophiempa.eu  

© 2022 – Akasha MPA-Tous droits réservés 

close
Marie-Pierre-AUBERT1

Abonnez-vous à notre newsletter

« Élargir notre regard, c’est permettre de s’expanser au Tout »

2 réflexions au sujet de “Le nouveau monde arrive ….”

  1. Chère Marie,
    J’adore cette publication, je la trouve décapante et elle me semble tomber à pic, à l’instar de la montgolfière…
    Oui, tout ce qui monte redescend, parfois très brusquement…
    Je te rejoins dans ces mots, et prends place à tes côtés de spectatrice, quel belle salle de cinéma !
    L’enfant en moi regarde le « pestacle », applaudit parfois mais aime bien retourner aux jeux sacrés du Silence, et de la Voix Une au Cœur de l’Être…
    Bien à toi

    Répondre
    • Très chère Anne-Marie, c’est toujours un plaisir de te lire. Parfois, il me semble nécessaire d’exprimer une certaine vérité avec dérision.
      La Joie l’accompagne et nous permet de rire de nous. Ne sommes-nous pas tous des comédiens ?
      L’important est d’en Être Conscient, n’est-ce pas! Afin de ne pas endosser des costumes trop étroits et déchirés !
      Un seul me convient, l’habit de Lumière que j’aime proposer à l’ensemble. Il nous va si bien !
      Je continuerai donc d’observer le ‘pestacle’ en votre compagnie… avec un regard élargi au-delà de l’apparence éphémère.
      Avec Amour toujours. Coeurdialement, Marie-Pierre

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction