Vos choix de Liberté dans ce monde

Vos-choix-de-Liberte-dans-ce-monde
Vos choix de Liberté dans ce monde

Vos choix de liberté dans ce monde. Actuellement, comme vous le savez l’humanité entière est en train de vivre une pandémie qui s’étend sur tous les continents. De conséquences, vous êtes obligés de revoir vos systèmes sociétaux. 

Effectivement, vos dirigeants prennent des mesures gouvernementales. Afin de réduire l’activité de chaque personne qui avaient pour habitude d’entreprendre, de réaliser, de concrétiser ses aspirations

À l’appui des consignes, vous constatez que vous ne pouvez plus partager le quotidien avec votre entourage.

Au demeurant, vous imaginez ne plus avoir la liberté de vous déplacer, de travailler à votre gré. Tout en étant confrontés à la sélection de faire ou de ne pas faire, de respecter ou non les injonctions imposées. Vous éprouvez les obstacles et remarquez qu’ils nuisent à la réalisation de choses. Devant l’embarras, la frustration commence à pointer son nez. 

Qui plus est, à la suite de restrictions, des divergences s’élèvent sur tous les continents. Vous n’aviez jamais pensé qu’un tel événement pouvait venir interférer dans vos habitudes.

L’Homme prend conscience de sa Liberté, lorsqu’il décide volontairement de choisir. 

Puis d’accomplir ce qu’il juge de meilleur pour lui. De cette décision, sont exempts les réflexes, les gestes automatiques ou spontanés. Au moment où la réflexion suspend l’action, la liberté intervient. En outre, la contrainte que m’impose autrui ne produit pas le même effet que l’obstacle présenté par la Nature. Aussi, lorsque la neige obstrue les chemins, je peux changer mon projet en un autre sans perdre ma liberté d’exécution. En revanche, contre la volonté d’autrui, le renoncement peut s’entretenir dans la soumission ou la révolte.

Ma relation de Liberté se problématise et se définit par rapport à celle du public

Ne plus avoir la possibilité de choisir ses options, permet de découvrir les contraintes qui entravent la Liberté. Puisque chaque question posée mène à une décision que je dois prendre. Nul ne peut le faire à ma place. Si je remets à d’autres, le pouvoir d’y répondre, je me désolidarise de ma Puissance d’Être.

“Renoncer à sa liberté, c’est renoncer à sa qualité d’homme, aux droits de l’humanité, même à ses devoirs”. Rousseau

L’abandon volontaire de ma liberté, est-il le meilleur pour moi ? 

Il se peut que je renonce à mes aspirations en interrogeant l’autre. En me communiquant sa perspective, son influence compromet ce que je veux. Ses argumentations risquent d’altérer ma conduite ! Nous savons que l’observation de la verbalisation change à coup sûr le point de vue antérieur. Si le raisonnement s’appuie sur le bien de l’ensemble, le choix individuel premier sera métamorphosé. La modification de ma résolution déclenchera elle un regret, si cette nouvelle possibilité ne m’amène pas aux résultantes attendues ? C’est au cours de l’expérimentation que je pourrai en tirer les conclusions.

La première règle d’existence pour toute personne c’est la Liberté. Elle devient un droit inaliénable qui donne à la Vie son sens et sa valeur. Pour tout dire, le propre d’une pensée libre accepte de se soumettre à l’aspiration la plus haute « celle de la Vérité »

La croyance du libre-choix est un dilemme

La-croyance-du-libre-choix-est-un-dilemme
La-croyance-du-libre-choix-est-un-dilemme

Choisir est une démarche intellectuelle par laquelle je prends parti pour une attitude. En prenant cette décision, j’exclus différentes possibilités. J’envisage ma sélection pareillement à la marque « Liberté », même si cela se considère comme mauvais. Afin d’éviter le pire, la délibération s’impose après la conception de l’acte et avant son exécution. En effet, quelles motivations déterminent mon option, serviront-elles ma raison d’Être ? À chaque décision, j’entreprends d’expérimenter la Loi des causes et des effets ! Je découvrirai ses avantages ou inconvénients au fur et à mesure du déroulement de sa réalité.

Par conséquent, au sens large du terme, nous avons le pouvoir d’agir nous-mêmes en fonction de soi. Ce qui se dénomme libre arbitre. Par contre, si la démarche se détermine sans motivation, nous devenons indifférents aux mobiles adoptés par les tiers. Leurs déclarations n’incitent pas à l’action. De ce fait, nous offrons au collectif l’autorité de se prononcer pour nous, ce qui ne promeut pas la libre décision personnelle. 

Nous pouvons nous rallier au domaine du droit qui est l’obéissance à des lois, créant l’obligation. Dans ce cas, l’astreinte impose que la Liberté ne soit pas respectée. Or, les règles s’appliquent à l’ensemble des individus. Qui, eux-mêmes choisissent ses normes. Cela veut bien dire que la loi ne s’oppose pas à ladite liberté. L’arrêté la protège.

Comme le dit Kant. “La loi morale prescrit à chacun de soumettre la pensée de son action à la législation universelle valable pour tous”.

Une Liberté concrète

Si nous souhaitons être libre, il ne faut pas être contraint, soit par la Nature, les besoins, les désirs, ou autres truchements. En nous abstenant ou en étant indifférents aux déterminations, nous sommes dispensés, car nous n’avons rien fait. La Liberté effective assume courageusement l’œuvre qui est la loi du fini au donner forme. En exécutant la représentation d’acte, cela fait la Liberté pragmatique, qui se fonde sur les résultats concrets et efficaces. 

Goethe : “Qui veut faire quelque chose de grand doit rassembler ses forces ; c’est seulement dans la limitation que se révèle le maître”. 

Décider librement de la conduite de sa vie est une prétention personnelle. Cet attrait séduit, il diminue lorsque l’on prend en considération que nous vivons en collectivité. La Liberté s’arrête-t-elle où commence celle d’autrui ? Il y a donc bien coexistence de toutes les conceptions de Libertés délimitées par les unes et les autres. C’est ainsi qu’une même situation sera cernée avec l’absence d’entraves ou sera assujettie à l’asservissement.

L’assertion que tous les Hommes naissent libres et égaux en droits définit qu’il n’y a ni maître ni esclave. La question se pose. Comment protéger la Liberté des uns sans restreindre celle des autres ?

“L’Acte libre est l’acte qui résulte d’un choix après qu’on ait délibéré”. Aristote

Constatons que le mot Liberté caractérise de multiples significations. Sans précision, il peut conduire à des abus ou à des tromperies. Un refus naturel ou social de tous les contraires est invraisemblable. En ne rejetant plus les limites qui s’imposent, nous tentons de les repousser et transformons les délimitations en de nouvelles possibilités.

La-Liberte-responsable
La Liberté responsable

La Liberté responsable

Lorsque le terrien possède des droits, il est à même d’accomplir des devoirs. En effet, si le citoyen n’a pas la capacité de faire quelque chose. Il ne peut lui être imputé le mérite ou le démérite qui découlent de ses actes. Effectivement, l’individu s’attribue la paternité de sa responsabilité par l’action. Aussi, pour en conserver sa valeur, il se dissuade de mal agir. Le citadin est compétent à intervenir par l’argumentation en mettant en œuvre les moyens. En relevant son entière obligation de répondre de quelque chose, il élève son respect à lui-même. 

En revanche, passer aux actes contre son intérêt en se croyant libre est dément. Le particulier perd la raison en se laissant habiter par une force qui échappe à sa conscience.

Plus la gent humaine connaît sa Nature, plus elle développe sa propre puissance. Ce pouvoir s’acquiert au fur et à mesure de l’incarnation, en se libérant des opinions. Puis en comprenant les productions d’effets. C’est le principe métaphysique. Tout effet résulte d’une cause, qui elle-même, est l’effet d’une autre cause qui la précède. Si la personne prend conscience des événements, elle en modifie le sens et le cours.

Ce n’est pas faire n’importe quoi ni satisfaire les fantasmes

Une telle liberté conduit à la souffrance, puisque la satisfaction des prétentions ne dépend pas de nous. Les convoitises sont soumises aux circonstances ou au vouloir d’autrui. En nous confrontant aux restrictions, nous apprenons à espérer ce que l’on peut et aucunement ce que l’on aspire. 

La volonté nous enseigne à déterminer librement l’exécution de certaines actions ou non. 

La Liberté est composée à la fois de renoncement et de courage. Établir la différenciation entre ce qui dépend de nous ou d’autrui, permet de comprendre, que seule la pensée libre émane de soi.

Lorsque le citoyen réfléchit consciemment, il est à même d’observer ses sentiments pour les juger, les revendiquer ou les condamner. C’est ainsi que Liberté et responsabilité s’appliquent au même moment. 

Nous sommes responsables, car nous sommes libres. 

La Liberté devient une charge à assumer lorsque j’exclus les décisions des autres puisque l’existence s’inscrit dans la sociabilité. Dès lors, la Liberté n’est pas un repli sur soi, c’est l’ouverture à autrui. L’obligation de prendre un engagement réclame la pleine conscience de ses actes ainsi que des conséquences à l’égard de l’ensemble.

La neutralité s’impose d’elle-même

la-neutralite-simpose-delle-meme
La neutralité s’impose d’elle même

Les comportements débouchent sur des aboutissants actés. De même, qu’un monde inédit naît d’expériences bienfaitrices envers la multiplicité. Les valeurs d’Esprit portent chaque personne dans ses compétences à réaliser. C’est ainsi que s’effectue la transmission qui devient l’héritage de tous. 

En un mot, vous avez toujours été libre dans vos choix, vos projets, votre développement. À aucun moment, la Déité que Je Suis ne s’est opposée à vos conceptions ou fantaisies. Je vous accompagne dans vos inspirations et vous ouvre toutes les évasions inimaginables de libre sensation. Ne voyez pas en moi l’auteur de vos défendus ou interdits. Aucune invention n’est assujettie à des sanctions de bien ou de mal. 

Ne confondez pas les astreintes sociétales avec la Loi des causes et des effets qui régit les Univers. Les lois humaines sont punitives contrairement à celles de la Création. Le système céleste se base sur l’émerveillement de la Connaissance Conscience bienfaitrice à la Globalité. Cet usage sert le fait de mettre en application. Ensuite, obtenir un effet sans subir d’altérations de mouvement. Ce qui revient à dire, Être Libre dans l’expression de ce que Je Suis, de ce qui Est.

La Liberté est toujours possible

Le fait de ne plus avoir l’autorisation de se déplacer dans des endroits de détente comme à l’accoutumée. Ne veux pas dire qu’il y a incapacité d’accomplir ses projets. Seuls les bipèdes ne circulent plus à leur guise. En réalité, vous êtes dans une totale Liberté dans le monde de l’Esprit. Vos introspections vous permettent d’envisager des éventualités sans limitation. 

Fermer vos yeux, poser votre pensée dans votre intériorité. Dans l’intime, tout est possible. 

Vous pouvez imaginer aller vous promener au bord de la plage, à la montagne ou à la campagne. Le Soleil brille dans le ciel bleu que les oiseaux traversent à tire d’ailes. 

Les insectes dans l’herbe vous proposent une sérénade musicale. Afin de profiter de cet environnement apaisé, vous vous arrêtez, vous vous allongez. Ou bien vous restez assis en regardant le paysage à perte de vue. La ligne d’horizon se confond avec le ciel puisqu’ils sont de même nuance. C’est l’infini. 

Apparaît une île, une pirogue se trouve sur le banc de sable. Dirigez-vous vers elle, posez vos pieds à l’intérieur et prenez place. Une pagaie est à portée de main. Vous la saisissez et entreprenez d’aller sur cette étendue calme. Après quelques mètres, vous décidez de rester tranquille sur cette limpidité. Vous ressentez la sérénité et le bonheur de participer à l’unisson avec les éléments qui vous entourent. La légère bise vous caresse, le clapotis de l’eau fait danser le bateau. La chaleur du Soleil amène la détente, vous savourez cette symbiose avec la Nature.

Les limitations matérielles disparaissent

Ce bien-être peut-être prolongé à votre guise. À vous de choisir ces balades infinies.

En pratiquant cette reconnaissance de Liberté d’Être, vous avez un avantage certain par rapport à l’ignorance de l’impalpabilité. Ce manque de conscience engendre des commentaires énonçant que l’individu n’est pas libre. Toute personne a la capacité de solliciter ses perceptions immuables de sa complétude. Tant et si bien que vous vivez en harmonie avec la globalité du vivant qui forme l’infinitude Création de l’Esprit.

En poursuivant l’exploration intérieure, vous découvrirez d’autres univers. 

Par exemple, celui habité par des Êtres évolués qui vous accueillent dans leurs sphères subtiles. Ils vous offrent un présent, qu’ils déposent au creux de votre main. Une boule lumineuse éclatante, instantanément, elle vous procure la sérénité. Plus rien n’a d’importance, vous formulez le vœu de rester dans cet adoucissement. Votre pensée questionne ce grand Être rayonnant. En soutenant votre regard, il vous sourit et énonce. C’est une perle de Paix, garde-la précieusement. 

Au retour dans le concret de votre existence, vos conceptions ainsi que vos attitudes se modifieront au fil des années. La trace indélébile de la Déité rencontrée vous lie à jamais avec sa Sagesse.

La-Liberte-est-un-etat-dEtre
La Liberté est un état d’être

La Liberté est un état d’Être

Non une démarche physique que vos pieds entreprennent lorsqu’ils marchent sur un chemin. En privilégiant votre intériorité, vous amorcez de magnifiques découvertes dans des mondes où la dualité et les désaccords n’existent pas. 

Lorsque vous quitterez le plan Terre, il vous sera aisé de faire disparaître les peurs de la mort. 

En effet, vous avez établi jour après jour des rencontres subtiles avec les Êtres Célestes. Ces entretiens vous confirment que la Vie se transforme constamment. 

Votre départ terrestre est semblable à un changement de résidence. Vous entreprenez d’habiter dans un autre ailleurs correspondant à votre état d’Être souverain. 

Lorsque vous arriverez au seuil du dérobé, Je vous accueillerai intimement. Au titre du fils fille prodigue qui revient à la maison après un long périple d’exploration.

Libre vous Êtes et l’avez toujours été.

Channel de l’Unité des Maitres Akashiques  Marie Pierre AUBERT Thérapeute Holistique

Bibliographies : la Liberté d’Élisabeth Clément – Contrat social de J-J. Rousseau – De la liberté et de la nécessité de T. Hobbes – La politique et l’Éthique à Nicomaque d’Aristote — Lettre à Schuller de Spinoza – Principe de la philosophie du droit F Hegel — Le philosophe et le politique devant la question de la liberté P Ricoeur – Le manuel d’Épictète

Vous pouvez partager cet article, à condition d’en respecter l’intégralité et d’en citer la source. https://souffledelesprist.com

N’oubliez pas d’exercer votre discernement en rapport à ces textes. Vous avez Un Libre Arbitre, utilisez-le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre Cœur.

Site:  https://akashaphilosophiempa.eu    

© 2021 – Akasha MPA-Tous droits réservés

close
Marie-Pierre-AUBERT1

Abonnez-vous à notre newsletter

« Élargir notre regard, c’est permettre de s’expanser au Tout »

2 réflexions au sujet de “Vos choix de Liberté dans ce monde”

    • Dans le monde de l’incarnation, qui est celui de la séparation d’avec la Déité, il ne peut y avoir de liberté. Pour l’obtenir, l’attachement doit ne plus impacter la personne. Or, nous savons que tout influence tout. Afin d’être libéré il est nécessaire de perdre le sens de l’individualité. Nous sommes liés au corps, aux sens et aux pensées. Parvenir à un état de détachement est extrêmement difficile. Lorsqu’un attachement s’enracine, il est appelé devoir ! Tout se qui se fait par contraintes, obligations contribue à créer de l’attachement. Coeurdialement, Marie-Pierre

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate