Le Souffle de l'Esprit

Nous allons parler de PAIX …

361
paix-blog
Nous allons parler de PAIX

Nous allons parler de PAIX …

Il est très difficile pour vous, peuple de la Terre, de manifester la Paix.

Peut-être, ne savez-vous pas exactement ce que c’est ?

Est-il opportun d’en parler avec vous ?

Que savez-vous de la Paix ?

Vous pourriez répondre que c’est un état de sérénité, d’harmonie et de joie !

Ce n’est pas faux, ce n’est pas que cela …

La Paix, comme elle est définie ici, dans nos sphères, est un état permanent de Compréhension de ce qui Est et de ce qui se présente à Nous sans discontinuer.

Tout ce qui vient à Nous est accepté. Tout, sans discrimination ou rejet.

Nous acceptons tout, même ce qui semble à vos yeux ou à vos oreilles inacceptables.

« C’est une acceptation totale de toutes manifestations ».

Il est très difficile d’accepter tout ce qui se passe sur la Terre, votre sphère ; car les échanges sont très durs et violents entre les humains.

La vision de vos échanges est très différente de la nôtre.

Toutes différences de définition et de points de vue entrainent inexorablement une discorde, car vous souhaitez que vos paroles prononcées soient en adéquation avec les pensées de votre interlocuteur. Vous êtes dans l’attente d’un accord, d’un assentiment, or il n’en est rien.

Vous devriez accueillir les propos émis, comme un message, une information et non comme une soumission à l’autre.

Aucune obligation n’est nécessaire à s’imposer l’agression et à se museler dans la définition proposée. L’erreur est dans la définition des échanges, des débats, des conversations …

C’est dans une totale liberté d’être et de faire, qui n’asservit pas ni ne réglemente, qu’il convient de dialoguer dans une fluidité réciproque.

Cette fluidité se manifeste comme un souffle qui révèle et n’impose en aucune manière, il dit, il passe et va plus loin comme le vent.

Le vent, que l’on ne peut ni attraper, ni enfermer. De même, les paroles prononcées sont fluides, elles viennent, elles disent, elles passent pour circuler vers d’autres oreilles …

Cependant, elles sont prisonnières car vous les avez retenues et vous les avez enfermées en vous …

Elles tournent et retournent comme pour trouver une issue, elles tourbillonnent jusqu’au moment où enfin la sortie se révèle …

Enfin, elles reprendront leur course, car nul ne peut les arrêter et les enfermer.

Les propos sont dits afin de vous faire réfléchir, ils vous déposent une information que vous retenez ou pas et ils poursuivent leur route.

Certes, vous pouvez exprimer vos désaccords, vos différences de points de vue, vos divergences, tout cela amène à d’autres expressions, à d’autres informations, à d’autres dialogues pour déboucher sur une discussion ou les parties pourront entendre les diverses appréciations des uns et des autres, et en extraire un bénéfice collectif et non individuel.

Chaque décision prise afin d’améliorer la collectivité est porteuse d’un nouveau pas d’acceptation à la différence. La multitude des pas conduit immanquablement sur le chemin de la tolérance à la dissemblance et à la différenciation d’expression, d’être, de faire, de dire.

Tous peuvent bénéficier de cette tranquillité sereine, dénuée de ressentiment, de frustration et d’envie, qui apporte le bien-être.

Comme cela, vous avez un aperçu de la Paix, nécessaire et indispensable aux dialogues.

Seulement, vous ne pouvez pas l’accepter, car votre vision est tronquée.

Vous ne voyez que les images qui se réfèrent à votre vie personnelle en ignorant les informations qui vous permettraient d’observer sans s’attacher ni s’attarder.

Pourtant, lorsque vous regardez un film, vous voyez les images qui défilent les unes après les autres. Vous n’appuyez pas sur le bouton pause, pour émettre vos divergences à l’acteur du film !

Car, il ne peut ni vous entendre, ni prendre en considération vos désidératas … Il continuera sa prestation jusqu’à la fin du film.

C’est vous qui en ressortirez, soit frustré, soit ravi.

Le dialogue, dont vous fûtes spectateur, ne s’est déroulé que dans un seul sens : la réception et non l’émission. Vous avez juste écouté … laisser dire … sans manifester votre opinion … vous étiez dans un état passif de réception.

Tous les dialogues devraient être reçus dans un état passif de réception.

Si je ne suis pas d’accord, comment l’exprimer ?

Faites-le dans la joie et la bonne humeur, sans agression, même après avoir entendu des paroles qui ne vous conviennent pas.

Votre seuil de tolérance est mal mené, il est rempli et ne peut plus supporter une parole de plus. La coupe est pleine, elle déborde …

Pourquoi, ne l’avez-vous pas vidée ? Pourquoi n’avez-vous procéder au tri sélectif ?

Vous ne vous en êtes pas préoccupé et vous les avez entassées les unes sur les autres …

N’auriez-vous pas attendu trop longtemps ! Aussi, la parole supplémentaire prononcée engendre les débordements et les overdoses.

La maison intérieure abrite, reçoit et stocke toutes les émotions, tous les événements et toutes les expériences vécues à l’extérieur.

Aussi faute d’assainissement de l’intériorité, les excédents s’expriment dans l’agression et la violence.

Regardez si tout va bien en vous, s’il n’y a pas eu de gros dégâts suite à des orages de propos émis ou reçus dans la journée.

Débusquez les incompréhensions, éclairez-les, transformez-les et pacifiez-les.

Voyez toujours plus haut, plus beau. N’arrêtez pas les élocutions reçues, donnez-leur la liberté, elles ne vous appartiennent, que si vous les retenez. Portez-les au vent afin qu’il les diffuse à nouveau …

Faites que votre diffusion soit belle et harmonieuse, elle sera d’un grand secours pour celles et ceux qui la recevront.

Ne diffusez plus celles qui détruisent, qui abiment, qui tuent ou salissent …

Ne retenez que les belles paroles, laissez-les autres passer …

Elles iront dans un ailleurs ou, si vous le souhaitez, mettez-les dans la lumière afin qu’elles puissent être transformées en bénédictions.

Votre rôle est grand à entreprendre ces transformations.

Déposez en vous et autour de vous, ce bien-être immense qu’exerce la Paix.

Prenez soin d’Elle, comme elle prendra soin de vous, dans son immense Clémence et vous entrainera dans les tourbillons de Bonheur et de Joies à partager.

Paroles reçues de l’Akasha. Marie Pierre AUBERT.

Site: http://akashaphilosophiempa.eu/

Vous pouvez partager cet article, à condition d’en respecter l’intégralité et d’en citer la source.

N’oubliez pas d’exercer votre discernement en rapport à ces textes. Vous avez Un Libre Arbitre, utilisez-le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre Cœur.

 

Images liées:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate
1 Partages
Partagez
Partagez
Tweetez
Enregistrer1
Reddit
%d blogueurs aiment cette page :