L’Énergie du solstice d’été

L’Énergie-du-solstice-d’été
L’Énergie du solstice d’été

L’énergie du solstice d’été évoque la saison du soleil. Et même les vacances au bord de la mer, les promenades à la campagne ou les randonnées en montagne. C’est aussi la profusion de fruits, de légumes que l’on consomme à l’occasion de pique-nique. Chacun aspire à bénéficier de cette richesse, afin de la partager au cours de rencontres. Les lieux ensoleillés tels que les jardins, les plages, les lacs reçoivent les visiteurs

Le plus long jour de l’année

C’est le solstice d’été, le 21 juin. Il marque l’apogée de la course solaire. L’astre du jour est au zénith, au plus haut point du ciel.

La Terre tourne chaque jour sur elle-même et effectue en une année le tour du flambeau du monde. Son axe de rotation, légèrement penché, fait varier la distance terrestre en rapport à ce dernier. C’est le moment où l’hémisphère nord est le plus incliné vers le Soleil. Ses rayons arrivent presque à la verticale sur la moitié du globe terrien. La chaleur s’intensifie, les journées sont plus longues grâce à la durée d’exposition du rayonnement de l’astre.

Paradoxalement, le solstice d’été inaugure l’étape descendante du cycle annuel. Les jours diminuent et ouvrent la porte estivale à sa phase d’obscurcissement.

Le solstice d’été représente la fête de l’Amour jusqu’au cinquième siècle

Effectivement, les druides du monde celtique commémorent la Déesse de la fertilité. C’est ainsi qu’à la fin du jour, de hauts feux s’allument. Les couples s’adonnent au jeu de l’amour. Le duo lui consacre leurs corps pour qu’elle y fasse naitre le fruit, selon son bon vouloir. Lors de l’accouplement du soir, un enfant vient s’incarner. Le fils/fille de la déesse se dote de grands pouvoirs spirituels. 

Dans les temples, une vierge s’offre au roi-cerf. Seul l’initié qui en combat singulier a triomphé du cerf sacré bénéficie de ce privilège. 

À l’occasion de cette fête, les partenaires s’unissent de façon spontanée pour cette unique nuit. Pour les gens de l’époque, ce n’est qu’une fusion avec les forces de la Nature. Progressivement, ces souvenirs se recouvrent de culpabilité et disparaissent des mémoires. Cependant, dans les campagnes, nous sont lègués les feux de la Saint-Jean qui s’embrasent d’amour !

C’est également la fête de la musique

 La-fête-de-la-musique
La fête de la musique

Le divertissement s’imagine en 1976 par le musicien américain Joel Cohen, luthiste. En 1970, producteur pour Radio France, il propose les saturnales. Fêtes se déroulant durant l’antiquité romaine. Ces réjouissances adviennent une semaine avant le solstice d’hiver en célébrant le dieu Saturne. Il souhaite que les concerts surviennent à l’occasion des deux jours, le plus long et le plus court. 

Le projet se concrétise le 21 juin 1976. L’Ouest parisien et Toulouse s’animent de groupes musicaux. Jack Lang, ministre de la Culture, se saisit de l’opportunité pour l’officialiser en 1982 en événement français. En 2011, ce divertissement s’internationalise dans plus de 120 pays sur les cinq continents.

Le jour du 21 juin a la nuit la plus courte

C’est une aubaine pour tous les festoiements. La fête de la musique remplace celle des feux de la Saint-Jean que nous connaissons jusqu’en 1990. Je me rappelle. Dans les campagnes françaises, les réunions populaires s’organisent avec entrain et bonne humeur. Les enfants ramassent les brindilles qui servent à allumer de grands brasiers. En soirée, nous nous regroupons près de l’amas de bois. Les ainés enflamment les rameaux. La jeunesse saute par-dessus la fournaise. Lorsque les flammes deviennent trop hautes, une ronde joyeuse se forme autour. Les danseurs le célèbrent avec des chants et des rires. L’assemblée offre ces présents à l’Univers. Le son de la musique s’élève dans le cosmos et revient en une force de vie. Des fêtes similaires existent dans tous les coins de la France et dans les pays nordiques.

La Saint-Jean du 24 juin

Rituellement accompagnée de feux de joie. L’origine de cet événement se lie au culte du soleil de tradition païenne. Les ecclésiastiques remplacent l’irréligion en implantant la solennisation de Jean-Baptiste qui fut le prédicateur de Jésus de Nazareth. Cette fête doit se substituer aux dévotions de divinités barbares de la mythologie Salve. 

Koupalo, Dieu Solaire de réincarnation et de purification par l’eau. Selon les légendes, il se serait baigné et noyé volontairement. Afin d’obtenir, par ce sacrifice, l’épuration et la résurrection. Lors de la christianisation de la Russie, les clergés n’eurent d’autre choix que de subroger les déités païennes. Ils

La-saint-jean
La saint jean

procèdent à leur remplacement par Saint-Jean-Baptiste. Celui-ci évoque l’antique Koupalo Dieu Solaire s’immergeant dans l’eau pour en ressortir purifié.

Qu’en dit Jean Baptiste

« On me prête beaucoup de rôles au cours de ma vie en cette période. Je puis vous dire que seul un me convient. C’est celui de prédicateur qui annonce la venue de mon Maitre Christ. Je le connus sous les traits humains de Jésus. 

Les faits ne furent pas aussi simples qu’ils s’énoncent dans les écrits bibliques. La conscience à l’époque n’était pas autant ouverte qu’aujourd’hui. Cependant, je pense que l’individu devra surmonter beaucoup d’obstacles. Afin que l’humanité entière parvienne à un élargissement d’aperception. L’acceptation d’existence de nombreux univers n’a pas une adhésion de la majorité d’entre vous.  

Je vous laisse imaginer les comportements qu’il m’a fallu tempérer lors de mes propos. Ceux-ci étaient incompréhensibles et inacceptables dans le contexte d’il y a plus de deux mille ans.

Mon dévouement à l’éclaircissement des consciences fut respecté

Je m’en suis « sorti » grandi. Aujourd’hui, j’ai le loisir d’aider toute personne qui manifeste un intérêt à la Grandeur Céleste. Plus précisément, sans subir dans ma chair ou dans mon cœur de préjudices. Ce ne fut pas le cas à l’époque de mon incarnation. 

À travers les célébrations effectuées dans l’actuel, je vous remercie de reconnaître l’Amour. Cette Force m’a animé durant mon existence terrestre. C’est elle qui vous offre la Vie. Votre participation est précieuse, comme le fut la mienne. Pour cette raison, je ne regrette aucunement ce qui s’est passé.

Je fus un ambassadeur de l’Amour incarné et j’en suis fier. À jamais dans mon cœur, vous Êtes ».

La Nature nous offre ses préceptes par les fleurs, les animaux et le métal

Le chrysanthème avec sa disposition régulière et rayonnante de ses pétales en fait un symbole solaire. De plus, il s’associe à la longévité et la perpétuité. Le Japon, la Chine et le Vietnam lui donnent le rôle de médiateur entre le ciel et la terre. En le combinant à la plénitude, il devient la perfection et la joie pour le regard. Il est aussi l’emblème de la maison impériale japonaise. En Asie comme en Europe, il est la fleur automnale offerte à nos aimés qui ont rejoint le monde des lumières. 

Le tournesol, sa propriété est d’avoir un mouvant tournant pour suivre l’évolution du soleil. Il symbolise également l’attitude de l’amante qui oriente

nature-fleur
Nature Fleur

continuellement son attention et sa pensée vers l’être chéri. En Chine, il est une nourriture d’immortalité. 

L’aigle, roi des oiseaux, est le messager de la plus haute divinité du feu céleste

Lui seul ose fixer le Soleil sans se brûler les yeux, il perçoit directement la lumière et la contemple. Il est l’attribut de Zeus et du Christ dans certaines œuvres du moyen âge. L’aigle exprime la royauté comme l’ascension. Emblème impérial de César, de Napoléon ou de nombreux souverains, chefs d’État. Ces derniers utilisaient ses propriétés, ses pouvoirs à leurs fins personnelles.

Dans les coutumes amérindiennes ainsi que chez les Aztèques ou au Japon. La plume et le sifflet d’os d’aigle sont indispensables à qui affronte l’épreuve de la danse regardant le soleil. Doté de la force solaire dans la puissance de son envol. Il est l’oiseau initiateur entrainant l’Esprit du chaman à travers les espaces. J’ai eu l’occasion de vivre de tels vols magiques en sa compagnie.

Le cerf est l’annonciateur de la lumière

Il est l’image du soleil levant qui monte vers son zénith. Une croix apparait entre ses bois, il devient l’icône du Christ, symbole du don mystique et messager du Divin. Dans la mythologie gréco-romaine, le cervidé s’attèle au char de la déesse Diane. Elle le dirige avec des rênes d’or. Diane de Poitiers se présente en compagnie du cerf. 

Le cervidé d’or est l’initié éveillé sauvant les hommes du désespoir en apaisant leurs passions. Dans les légendes cambodgiennes. Le caractère solaire du cerf apparait sous un aspect maléfique qui le met en rapport avec la sècheresse. Pour obtenir la pluie, il faut tuer le cerf. C’est le but de la danse populaire du trot, dans la région d’Angkor. La même idée néfaste s’éprouve en Chine antique bien que les Chinois attribuent à son bois une vertu aphrodisiaque. 

Le cervus ailé est l’emblème du cerf qui se trouve élevé au niveau de la spiritualité. On peut le traduire par la prudence de l’adepte dans la ferveur de s’unir à Dieu. Également, par l’attention à la parole du Souffle de l’Esprit avec la sensibilité de la Présence Céleste. 

Le lion, puissant, souverain et lumineux est le roi des animaux chargé des qualités et défauts inhérents à son rang. Il est l’incarnation de l’autorité, de la sagesse et de la justice. Bien qu’en cas d’excès de son orgueilleuse assurance, il représente le père, le maitre, le monarque. Ou le dirigeant ébloui par sa propre puissance égotique. Ensuite, il devient tyran en se croyant protecteur. Selon ses comportements, Il est donc admirable ou insupportable.

Le roi des animaux figure de droiture et à ce titre garant du pouvoir matériel ou spirituel

Il sert de monture ou de trône à de nombreuses divinités. Son image orne le siège de Salomon. Ainsi que ceux de rois de France ou d’évêques médiévaux, il est l’emblème de Saint-Marc. Les défauts de cette force n’ont pas échappé à la sagesse populaire. Le lion superbe et généreux est devenu le ”macho phallocrate”. En usant de sa tendance à dominer en despote, ou à imposer brutalement son autorité. Il fait croire qu’il ne sait pas ou feint de ne pas savoir que sa puissance est toute relative.

Cinquième signe zodiacal, le lion occupe le milieu de l’été. Cette saison, qualifie l’épanouissement de la Nature sous les chauds rayons du Soleil qui est son maitre planétaire. Cœur du zodiaque, il exprime la joie de vivre, l’ambition, l’orgueil et l’élévation.

Larchange-Ouriel
L’archange Ouriel

L’archange OURIEL est le messager du feu

Il le distribue sur la Terre pour la féconder. Cette fertilisation donnera l’abondance de fruits et de légumes gorgés de soleil. Ouriel porte le feu régénérateur qui transmute les formes existantes et les amène au plus haut degré d’achèvement. À l’intérieur de la Terre, il participe en compagnie des Esprits de la Nature à la production de fruits magnifiques. ”Les pierres précieuses”. 

Quel alchimiste grandiose, il appose la transparence lumineuse dans les minéraux ! 

Son Amour débordant lui permet de sublimer la matière en une pure luminescence. Il nous invite à faire de même. Convertir nos défauts en qualités, dans une conscience universelle et non limitée à notre personnalité humaine. En ayant une aperception de notre appartenance à l’Unité du Tout. Nous pouvons transformer notre corps physique en une enveloppe de lumière. C’est en plaçant notre attention vers plus de perfection ou de grandeur que nous effectuons et participons à son travail.

La déclaration du Maitre

Le feu dans sa grande générosité ”débarrasse” les scories emmagasinées. Aussi bien dans vos biens matériels, que dans les corps subtils qui vous compose. Oh, je ne dis pas que vous devez bruler pour obtenir cette épuration ! — sourire —

Vous pouvez faire appel à sa vertu libératrice. À savoir, son feu dévorant ne consumera que les résidus de déchets impurs stagnants dans l’invisibilité. Il convient de les remplacer par la transparence de votre Être Divin. Ses flammes procèdent à l’alchimie qui est de substituer ce qui plombe par l’action de son rayonnement. 

Sa source d’illumination sacre par sa brillance l’éclat de la Pureté à nouveau exposé. Ne voyez pas en son flambage un ennemi ravageur, vous privant de l’utilisation de vos biens. Son embrasement rougeoyant est semblable à celle du Soleil couchant. 

Comme il vous a été dit précédemment, à l’épuration suit toujours la résurrection. Le voile mensonger de l’illusion doit disparaître. Pour laisser la place à la révélation de la Lumière qui est vérité de l’Amour.

Profitons de l’enseignement des solstices

Des moments propices à étudier la symbolique des mythes, des légendes, ou des rituels de fêtes cosmiques. Toute ma gratitude envers les représentants de l’Amour, nous offrant un éclairage sur nos us et coutumes. 

Je vous souhaite un très bel été.

Bibliographie : Dictionnaire des symboles –

Channel de l’Unité des Maitres Akashiques  Marie Pierre AUBERT Thérapeute Holistique

Vous pouvez partager cet article, à condition d’en respecter l’intégralité et d’en citer la source. https://souffledelesprist.com

N’oubliez pas d’exercer votre discernement en rapport à ces textes. Vous avez Un Libre Arbitre, utilisez-le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre Cœur.

Site:  https://akashaphilosophiempa.eu    

© 2020 – Akasha MPA-Tous droits réservés

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate