La Voix de l’Éveil murmure à votre oreille

La-Voix-de-l’Éveil
La Voix de l’éveil

La Voix de l’Éveil murmure à votre oreille le chemin à suivre pour se rendre d’un lieu à un autre. Actuellement, l’humanité évolue dans le monde de la séparation du Tout Uni. Les existences se vivent dans la désolidarisation de l’entièreté des nations humaines ou galactiques. Des affrontements de diverses tendances opposées déciment les individus depuis des siècles. La population globale se maintient dans le cercle infernal de tourments de toutes sortes. Pourtant, depuis des temps immémoriaux, l’ensemble des personnes reçoit les informations lui permettant de connaitre les motivations de l’incarnation terrestre. 

Les textes ou langages prononcés par les différents précurseurs, venus initier le peuple terrien restent “lettres mortes”.

La Voie de l’Éveil est incomprise dès l’instant où son expression ne se transmet pas dans la qualité de ce qui est vrai.

Certains écrits traversèrent les époques après avoir subir des modifications introductrices à la Vérité absolue. Plusieurs préparateurs imposent une opinion tout en ne tenant pas compte du bon sens, de la raison ou de la réalité. Le retour vers la Divinité fut impossible, le peuple humain ne put emprunter le pont menant à la rive invisible.

Aujourd’hui, une ère nouvelle s’ouvre

Le cycle de la déconnexion d’avec la sphère perpétuelle s’achève. Tout ce qui est contraire à la Vérité à la Réalité s’expose aux yeux de l’ensemble. L’authenticité conteste le frauduleux dans les systèmes ou les postures de chacun. Les repères religieux sont caducs, le pouvoir sur l’Homme expire pour laisser la place au respect de la personne. Tout comme le monde ne s’est pas créé en un jour, il en sera de même pour aborder une atmosphère élevée. La nécessité de rappel permet l’ouverture à l’accueil de ce qui s’énonça antérieurement. En effet, après des années de labeurs et d’épreuves, l’Homme peut appréhender par l’Esprit les enseignements diffusés dans l’actuel. 

Lorsqu’une étude s’amorce sur un thème choisi. Il convient de poser une base concrète qui sert de fondement afin d’ériger la construction du devenir à entreprendre. Ce procédé détermine le sens adopté par l’ensemble et permet à chacun d’analyser les multiples possibilités d’approfondissement.

L’éveil se définit en ces termes

Le-réveil-sonne…
Le réveil sonne…

Action de s’éveiller ou d’éveiller quelqu’un, de le sensibiliser à quelque chose. Par exemple, dans la discipline éducative s’ouvrir aux arts, aux sciences en développant la curiosité intellectuelle et le goût de l’observation. C’est aussi la révélation dans les domaines de l’imagination inventive, de la sexualité. L’apparition de L’Amour, Force Créatrice, attire l’attention sur l’illumination et délivre des événements malheureux la personnalité humaine. Cette dernière découvre la Réalité de son Soi Divin dénommé Être de Lumière intérieur. Sa Présence d’existence engendre un état d’Être serein de l’individu qui ne dort pas. En effet, il sort de l’inconscience ou de l’engourdissement du monde illusoire qui le maintenait dans sa configuration trompeuse.

Le réveil sonne…

Après une nuit de sommeil, il est parfois nécessaire de prendre un peu de temps pour renouer la connectivité au quotidien. Le petit déjeuner nous permet de restaurer ce contact. Les informations affluent, nous établissons l’agenda des tâches à résoudre dans l’actualité courante. Les journées se suivent, pourtant aucune ne se ressemble puisque des événements inattendus se présentent en insérant l’imprévu dans la routine. Pour certains, avoir l’habitude de l’assoupissement provoque l’engourdissement durant toute une vie. Pour d’autres, ils quitteront les bras de Morphée afin de s’éveiller au monde de la Déité.

Au travers d’enseignement relatif à l’Esprit, l’individu va prendre conscience de ces diverses combinaisons, celle des corps physique, émotionnel ou causal. En approfondissant ces parties insoupçonnées, il découvre les pièces de son puzzle à l’occasion d’expériences multiples. Il réunit les éléments éparpillés en un seul ensemble qui le représente dans sa complétude

Avant que d’arriver à cette réalisation, l’aspirant modifiera les déformations qui génèrent des tensions intérieures. Il devra procéder à l’alignement de sa pensée, de sa parole et de son acte. Cette intervention s’avère fondamentale pour retrouver sa structure accomplie. Nous savons que l’inconscient collectif nous influence de ses différents égrégores. Celui de la religiosité est important puisqu’il émane des préceptes de la Divinité. Nous vivons les répercussions de ces inculcations. L’humanité sort de son hibernation par la diffusion d’expériences révélées telles la réincarnation, la vie dans l’au-delà, la communication avec l’invisible, la conscience, etc.

Petit à petit, l’extraordinaire devient connu. Ce qu’hier était passible de tortures ou de morts est aujourd’hui usuel. Cependant, des éclaircissements sur le passé sont à répandre afin de déculpabiliser l’individuel.

L’incarnation-de-l’Esprit
L’incarnation de l’Esprit

L’incarnation de l’Esprit

Lorsqu’un chérubin arrive dans la vie terrestre, une fête se célèbre par la famille qui est joyeuse d’accueillir ce nouvel arrivant. A-t-elle pensé ou imaginé que cet Être de Lumière vient expérimenter une existence de chagrins ? Si nous engendrons des bambins de nos chairs, c’est le Père-Mère Céleste qui enfante son Esprit. Nous avons tous éprouvé cette naissance sans remémoration de nos antériorités ni de la gestation de notre Esprit Divin.

Nous délaissons la sphère de l’Unique pour nous incarner dans la multiplicité matérialisée. En nous éloignant de plus en plus de l’atmosphère bienheureuse, notre Esprit rencontre les difficultés qu’il doit résoudre par l’effort. En effet, il renonce à la gloire immaculée du Père-Mère pour connaitre la douleur. Sait-on poser la question, qu’adviendrait-il de l’Esprit Lumière s’il se rappeler de son passé ? La vanité de l’homme s’amplifierait s’il gardait en mémoire sa Grandeur d’existence Céleste.

La moralité de l’Esprit

En arrivant sur la Terre, l’Esprit anime ses meilleures résolutions envers son Père-Mère Créateur et ses semblables frères sœurs. Jusqu’à ce que, emprisonné dans l’enveloppe de chair, il constate la réalité de l’incarnation. Il s’affaiblit, laisse la place à la personnalité qui elle, cède aux tentations égoïstes de l’humanoïde. La matière constitue une épreuve pour l’Esprit, puisqu’il n’appartient ni à ce monde ni à l’anatomie à laquelle il s’unit. En un mot, l’Être de Lumière entre dans la densité d’une créature inconsciente, se fond en elle et commence une vie à deux.

Au fil des expériences, nous nous apercevons qu’il n’est pas nécessaire d’accorder plus d’importance à notre personnalité corporelle qu’elle n’en a en réalité. Veillons à laisser la place à notre Esprit qui a besoin de cet instrument pour se manifester sur la planète. Ainsi, nous lui permettons de s’approcher de l’Éternité tandis que notre physique se joint à la Terre au moment de son arrêt d’animation. Heureux, nous devrions être pour cette Entité de Lumière qui regagne la sphère Céleste. Accompagnons-le de nos vœux de réussite, de joie puisqu’il revient vers le Père-Mère Divin.

Les conseils de l’Esprit

Les-conseils-de-l’Esprit
Les conseils de l’Esprit

Nous savons que l’Esprit Divin intègre un instrument qu’il utilise pour effectuer des expérimentations matérielles. Sans cet accessoire, il ne peut œuvrer dans le concret. Dès lors, nous devons prendre soin de notre corps, comme nous le faisons pour notre véhicule automobile ou notre habitation. Ayons la sollicitude en lui manifestant de l’attention, de la gentillesse, de la douceur, de la bienveillance. En un mot de la charité qui se qualifie par vouloir le bien d’autrui en acte de générosité. Soyons bienfaisants envers notre physique et notre Esprit puisque les deux sont complémentaires. L’un a besoin de l’autre pour exécuter la délicate mission spirituelle acceptée.

La simplicité de ces propos est parfois difficile à mettre en application. Du seul fait que l’œuvre de l’Esprit requiert effort ou renonciation de la part de notre intelligence corporelle. L’affrontement entre l’Esprit et la matière existe depuis la création. Dominer les pulsions, les passions est à l’ordre des mérites ou des victoires sur cette Terre. Elle est bel et bien un champ de bataille où il y a beaucoup à apprendre. En résumé, le conflit de l’Esprit avec son enveloppe est un duel de pouvoirs.

L’importance des deux en un

Notre physique peut être animé que par la vie matérielle. Dans ce cas, il vit sans l’Esprit, sans perception de sa propre existence. Il n’est pas Être de Lumière. Il ne connait, ni la Loi relative au Sublime ni ne distingue le bien du mal. De plus, il ne bénéficie pas de révélations divines et n’a aucune intuition. Nous pouvons en déduire que la Conscience illumine l’Esprit qui guide la matière. Nous en concluons qu’au-dessus de l’instinct des besoins de la chair, se dresse l’Esprit Lumière. Puis Une Conscience, expression la plus élevée de Lumière intérieure, qui oriente ou décide après réflexion.

Dans le monde concret, il n’existe pas plus grande créature que l’Esprit. Il est offert à l’humain parce qu’il Est le Germe Divin. La particule de l’ESPRIT PÈRE-MÈRE qui enfante les Filles Fils du Sans Nom. Seuls les Esprits possèdent l’intelligence spirituelle, le discernement et le libre-choix. Pour cette raison, le but de sa Loi est de nous inspirer sa Connaissance Céleste afin que nous soyons les honorables représentants de la Suprême Perfection. Il est à noter que la véritable ressemblance se trouve dans notre Lumière et l’affection pour les semblables qui s’inscrivent dans la citation ”aimer vous, les uns, les autres”.

L’éclairé-Céleste-énonce
L’éclairé Céleste énonce

 * L’Éclairé Céleste énonce

La dénomination de l’Éveil présente des différences qui s’établissent sur la subtilité n’appartenant pas au concret puisque l’observateur s’élève vers de nobles horizons. En effet, l’Éveil n’est pas que le réveil de la personne qui s’éveille chaque matin à la vie quotidienne. L’Esprit n’évolue pas dans l’éphémère attendu qu’il est permanent. Le temps n’a aucune incidence sur lui contrairement au physique qui renait chaque jour à la palpabilité. C’est dans la matière que l’Esprit se présente pour animer un momentané, lui qui n’Est qu’infini.

Pour l’individu, il est particulièrement complexe d’imaginer le perpétuel dans la mesure où il n’apparait pas dans la vision étroite de sa personnalité. Néanmoins, pour ressentir l’immensité, un seul endroit le permet, le silence intérieur. À cette occasion, vous appréhendez petitement sa Grandeur, du seul fait que tant que vous ne nagez pas dedans elle vous est inconnue. D’ailleurs, vous la définissez comme un concept abstrait puisqu’elle n’a pas de consistance sur laquelle vous pouvez vous appuyer. Là réside toute la difficulté à savoir, faire de la subtilité une notion concrète révélée par vos sens.

Afin d’accomplir cette possibilité

Vous devez établir un lieu en partant de la concrétisation éprouvée. L’observer, en accueillant l’intuitif qui est le langage subtil de l’Esprit. Il vous propose des informations non révélées jusqu’à présent dans l’examen matériel.

Prenons un exemple pour une meilleure compréhension. Il se préconise depuis des siècles de mieux vous connaitre. Parfait, auscultons cet humain qui respire et se meut dans l’espace terrien. Qu’elle ait sa constitution ? C’est ainsi qu’à l’école vous apprenez cette forme, qui répond à vos demandes, est composée de chair d’os et de sang. Vous entreprenez de longues explorations médicales qui vous permettent d’évoluer dans les carrières de soins physiques auprès de vos congénères. Parfois, les études s’arrêtent croyant fermement que le tour de la question a bien été exécuté.

Que nenni ! Il n’a été abordé qu’un aspect de la concrétisation. L’autre se découvre lorsque l’interrogation se fait par les mots « Qui suis-je ». Un différent monde se présente à vous qui complète la matérialité. L’Esprit qui avait animé dans le silence ce véhicule va le rendre vivant. Vous ouvrez une porte sur l’immensité. En l’entrebâillant, vous pénétrez dans une atmosphère insoupçonnée.

Découvrons là

Mais auparavant, il convient de réajuster ce qui vous fut enseigné précédemment. En effet, vos structures intérieures sont erronées en raison de la non-véracité des propos transmis. Tout d’abord au sujet de votre créateur qui se baptise sous plusieurs identifications. Peu importe, vous pouvez le désigner comme bon vous semble. L’Éternel ne s’attache pas à une dénomination puisqu’elle ne le représente pas.

C’est l’Homme qui déclenche des discordes pour faire valoir ses prérogatives d’appartenance à des groupements d’églises. Ces communautés ne reconnaissent pas le Céleste Unique. Bien que ce ne soit pas le propos de l’étude, l’incidence existe sur le devenir puisque le caractère religieux dénature les Lois divines. De conséquence, le peuple de la Terre les méconnait lorsqu’elles s’énoncent dans les temps premiers. Ce qui eut pour effet d’évincer la spiritualité que supplantent les ecclésiastiques. Il ne s’agit pas de discriminer les conceptions enseignées, seulement reconnaitre qu’elles sont erronées du fait de l’incompréhension de la perception révélée.

En conclusion nous pouvons accueillir

l’incarnation
L’incarnation

Que l’Homme n’ait pas qu’un individu venu éprouver la douleur dans l’incarnation. Il a le choix de s’éveiller à une dimension plus élevée ou bien rester dans le terre à terre de son existence. Pour se faire, une approche doit s’accomplir, celle de concevoir qu’il est un Esprit enfanté par le Père-Mère Créateur des univers galactiques. S’il persévère dans cette étude, petit à petit, il va découvrir en lui, des mondes insoupçonnés.

Il devra maitriser la complexité de sa personnalité humaine qui renoncera à son pouvoir, à son autorité pour les léguer à sa Grandeur invisible. Cette dernière emprunte momentanément, mais régulièrement la vêture physique afin de poursuivre l’Œuvre Céleste dans laquelle elle s’est engagée.

Pour parfaire sa réalisation, l’individu devra répudier ce à quoi il croyait hier à travers la transmission des concepts erronés en réajustant les inexactitudes, les confusions. Il s’appuie sur la guidance de son Esprit qui Est l’image de son démiurge c’est-à-dire la Déité du Tout en Un. Ipso facto il sait traverser le pont qui le mène soit dans la matérialité soit dans l’absolu. Les mondes s’unissent dans les rires de la Joie. 

* Italique La parole Celeste

Marie Pierre AUBERT Thérapeute Holistique

Channel des Maitres Akashiques

Site: https://akashaphilosophiempa.eu/

Vous pouvez partager cet article, à condition d’en respecter l’intégralité et d’en citer la source.

N’oubliez pas d’exercer votre discernement en rapport à ces textes. Vous avez Un Libre Arbitre, utilisez-le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre Cœur.

© 2019 – Akasha MPA-Tous droits réservés

Images liées:

2 réflexions au sujet de “La Voix de l’Éveil murmure à votre oreille”

  1. ” L’Éternel ne s’attache pas à une dénomination puisqu’elle ne le représente pas.”
    Et c’est là toute la difficulté pour l’humain me semble-t-il. Toute cette résistance, ce déni, voire ce mépris de la part de certains lorsque l’un/une se hasarde à évoquer “Dieu” ou n’importe quel autre nom, censé le désigner… Peut-être que seuls les Initiés ou ceux qui ont fait le choix de l’apprentissage peuvent en entendre parler sans s’offusquer, sans étiqueter celui/celle qui en parle comme fou, ou folle, sans se “braquer” en sens inverse…
    Pour ma part, dans le quotidien, je renonce de plus en plus à nommer la Divinité. J’ai seulement à cœur d’incarner ses Valeurs et donc de me comporter de façon irréprochable envers les surgissements de la Vie quels qu’ils soient, par Amour, seulement par Amour de moi-même et de l’ensemble.
    Prendre soin de tout ce qui est et l’embellir…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate