Le Souffle de l'Esprit

L’Évolution humaine

Il est écrit que nos ancêtres ont construit des cités d’une très grande beauté. Ils bâtirent des royaumes puissants. Ils vivaient de cultures, de pêches et commerçaient avec les villes environnantes.

Ils instaurèrent des assemblées d’influences et d’emprises exercées sur la destinée des individus. Elles étaient constituées par les riches marchands qui devinrent les notables des contrées.

Souhaitant se protéger des envahisseurs, ils mirent en place des forces citoyennes mobilisables rapidement sur demande. Jamais, ils n’avouèrent, qu’ils rêvaient d’assouvir leurs désirs de puissance et de gloire !

Ils chargèrent les personnes liées à eux d’orienter la gestion des entreprises en leur faveur. L’administration devint l’autorité de ces dirigeants, qui exercèrent sur les citoyens leur emprise absolue. Cette domination donna naissance à des pressions habiles pour obliger à agir ou à empêcher.

L’absence des contraintes ne correspondant pas à la règle morale ou à la loi n’est établie qu’en faveur des classes dirigeantes, qui sont composées de femmes et d’hommes avides de satisfaire leurs propres désirs.

La tendance personnelle s’affirme sans tenir compte des autres.

C’est ainsi que l’affection qui lie les membres d’une même famille humaine, nommée « Amour véritable » disparut peu à peu, sans que personne en fasse cas.

Le respect de soi-même, l’humilité de sa valeur personnelle et le sentiment de sa dignité furent leur désaffection.

La main mise dans la vie d’autrui s’exerce par la jouissance de diriger de façon insidieuse les marionnettes influencées à leur guise.

Selon leur subordination et leur importance, les personnes s’affrontent et les dissensions d’intérêts s’opposent dans leur classification.

Devant l’envahisseur, les puissants s’allient à nouveau pour « protéger le peuple » ! Ils parlent de grands mouvements solidaires pour les plus faibles.

Les Sages déclarent que l’énoncé de leurs pensées discordantes nourrit les désapprobations violentes, qui sont provoquées par l’absence de « la raison du cœur ».

S’opposant à la Sagesse, les décisionnaires ne veulent pas reconnaitre leur part de responsabilité.

Lorsque le changement est prôné, il est dénoncé par ceux qui sont insatiables de plaisirs, ils refusent de bouleverser leur mode de vie.

La tête dirigeante prendra-t-elle conscience de sa mauvaise foi ?

Les Sages recommandent sans réserve l’application de la gourverne du Cœur, l’appréhendent-ils ?

Maintenue dans les limites qui empêchent la croissance, la loi du plus fort ne peut permettre l’évolution, elle est destructrice.

Saisissent-ils le sens de l’irréprochabilité, elle n’est pas la pensée de l’homme servile ?

L’Intelligence ne se met pas au service de l’incompréhension.

L’aptitude à s’adapter à une situation nouvelle, à élucider le confus, l’indéterminé, le mensonge, à résoudre les difficultés compliquées, à donner un sens transparent et à agir avec Justesse est recommandée.

L’Éveillé identifie les qualités du « plus faible », il détecte sa Lumière endormie dans son intime et réveille son invisibilité en lui prodiguant les caresses d’Amour, il ne cultive pas son ignorance.

Discerner n’est pas écouter les appétits destructeurs ou renforcer les erreurs, qui sont contraires aux modifications rectificatives de conceptions d’un groupe. C’est le protéger en lui offrant les conseils essentiels, matériels ou spirituels qui permettent à sa nature lumineuse de croitre harmonieusement.

Un autre pas peut s’entreprendre celui de « mettre sa Vie au Service de la Sagesse ». Elle est cachée dans toute Œuvre.

Cette efficacité est le cadeau qu’une nouvelle assemblée constituée peut produire avec des résultats dont l’élévation du grade signifie « augmentation de responsabilités. »

Que serait la société si, la personne siège au plus haute de la hiérarchie portait la responsabilité de l’évolution du bien-être de tous ceux qui se trouvent dans une position inférieure ?

De cette manière, « le Supérieur devient le Serviteur de Tous ».

Devant une telle abnégation, les candidats au grade suprême ne devraient pas se bousculer.

Il n’y a rien à gagner, si ce n’est la Joie à produire un résultat utile de l’effet qui est attendu.

Accepteront-ils l’invitation d’Édifier UNE Assemblée Responsable ?

Akasha Marie Pierre AUBERT

Site : http://akashaphilosophiempa.eu/

Vous pouvez partager cet article, à condition d’en respecter l’intégralité et d’en citer la source.

N’oubliez pas d’exercer votre discernement en rapport à ces textes. Vous avez Un Libre Arbitre, utilisez-le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre Cœur.

© 2017, akasha. MPA. All rights reserved.

Images liées:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 Partages
+11
Partagez3
Partagez6
Tweetez
%d blogueurs aiment cette page :