Le Souffle de l'Esprit

Les Émotions

EmotionsQue pouvez-vous nous dire sur « Nos amies… Les Émotions »

Il est étrange que tu les appelles tes amies, ce n’est pas sous ce regard que la plupart de tes frères et sœurs les voient. Au contraire, il leur est difficile de les accueillir.

C’est une vaste étude pour tout être humain, car elles apportent une multitude d’épreuves, de remises en question. Ce n’est ni simple, ni facile, le courage est nécessaire pour parvenir à les accepter et les considérer comme ”amies”.

Ta façon de les voir en ”bonnes fées” se penchant sur toi est tout à fait bénéfique, cela permet de changer le regard sur les souffrances provoquées par certaines d’entre elles.

Une émotion, si difficile qu’elle soit est toujours porteuse de bienfaits.

Vivre une douleur physique ou émotionnelle engendre un mal être, il est difficile à percevoir la transformation bénéfique qu’elle produira dans un proche avenir. Les pensées sont tellement concentrées sur le manque, la perte, qu’une autre focalisation est inenvisageable tant la brûlure est insupportable.

C’est dans ces moments-là, que vous percevez le corps. Il vous fait extrêmement souffrir : cassé, malade, rongé, il n’est plus en état de vous apporter le bien-être auquel vous vous êtes accoutumé, malgré tous les abus et toutes les distorsions que vous lui offrez. Il ne vous vient pas à l’idée qu’à force de le malmener, celui-ci va se déplacer de son centre. La nourriture physique et intellectuelle dispensée, vous fait certes très plaisir voire planer, comme vous dites ; cependant elle vous éloigne petit à petit de votre structure première et de votre centre.

Avez-vous observé un arbre ?…

Lorsque l’on plante un arbuste, il est entouré d’un tuteur, celui-ci va assurer sa droiture, ainsi, il s’élancera haut vers le ciel. Avez-vous remarqué que parfois, l’arbre est aussi « attaqué » par des pesticides, des nuisibles qui endommagent sa structure le rendant plus faible. Son tronc se déforme il prend des allures bizarres ses branches ne montent plus. S’il réussit à transformer ces attaques, des cicatrices se verront ou bien il se desséchera et mourra. Il sera abattu, mis au feu ou laissé sur place où il pourrira.

C’est ainsi pour le corps, on est loin des émotions direz-vous ? Pas du tout …

Quel moyen croyez-vous que le corps a trouvé pour signaler qu’il avait une difficulté à vivre, à s’adapter à un fait, un évènement, une situation, qui ne lui conviennent pas « les Émotions ».

L’émotion est un état d’Être amplifié vécu à chaque instant dans la Vie …

Celle de la Joie par les rires lorsque vous partagez des moments heureux ou de bonheur avec votre entourage, d’enthousiasme quand vos projets vous portent à créer. Celle des cris, des pleurs dans les moments de perte d’un être cher ou dans un accident physique.

Les émotions ont leur degré d’intensité…

Elles portent des couleurs pastel, d’autres sont hautes en couleur très criardes, puis il y a les sombres, les noires, les très sombres et les très noires. La palette est élargie, à vous de voir quelles sont vos couleurs : bleu pastel… bleu marine… bleu très foncé approchant du noir.

Leur degré d’émotivité est en fonction de leur coloration du plus clair au plus intense.

L’émotion de la Colère vous offre ces nuances, colère maîtrisée, explosive et meurtrière… Il vous appartient de savoir doser, d’avoir la maîtrise de vous-même, pour exprimer ce que vous souhaitez Être…

Colère explosive, vous êtes éparpillé… cela demandera du temps pour vous rassembler en vous-même… Colère meurtrière, vous avez basculé dans un autre état, votre souffrance est telle que vous avez voulu tuer une partie de vous, ou que vous avez vue chez l’autre… Ce n’est pas en tuant l’autre que vous effacerez ce qui est insupportable en vous.

Je dis cela, car il est important que vous compreniez que vous « tuez beaucoup » avec vos pensées. Qui n’a pas pensé vouloir tuer l’autre ! comme solution à l’élimination de la difficulté. Un sentiment de soulagement est éprouvé tout à coup. Vous ouvrez les yeux la situation n’a pas changé, vous comprenez que ce n’est pas ce qui doit être envisagé.

Vous mettez en place une autre communication, celle de dire ce que l’on sent, ressent à l’intérieur de Soi, ce qui est vécu dans une situation qui ne convient pas…

Avez-vous remarqué l’apaisement produit ! ‘‘L’autre’’ n’avait pas vu la situation ou l’acte posé vis à vis de vous de la même manière que vous le viviez. Une compréhension, une entente peuvent se dessiner ; les couleurs deviennent plus douces chez les uns et les autres. Cette attention exige Courage, Écoute, Observation de Soi et des autres, également Tolérance et Acceptation de la diversification des Êtres, un lâcher prise portant sur le vouloir imposer, contrôler, manipuler et une remise en question de ce que l’on exprime à l’autre.

Nul n’est parfait dans son imperfection dit-on… Vous n’êtes pas, en effet, parfait dans cette dimension de terrien… Vous Êtes Parfait dans Votre Dimension d’Être Divin. Il vous appartient d’accepter cette dualité, cette différence et de tendre vers la Divinité au plus haut que vous pourrez. Cela vous le pouvez, si vous le désirez…

Vos émotions Vous montrent le Chemin Elles montrent ce que vous éprouvez, ce que vous vivez, ce que vous pouvez traverser …

Je dis bien traverser, comme vous traversez le brouillard. Oui, vous ne voyez rien mais vous continuez pas à pas sur cette route qui vous mène à ”Vous-même.” Au détour d’un virage le brouillard n’est plus là, le Soleil luit et vous offre un autre paysage que vous découvrez avec d’autres yeux… Constatez que vous n’auriez pas vu cette fleur cachée qui s’élève de la Terre, auparavant vous l’auriez peut-être écrasée sans lui prêter attention…

Aujourd’hui, vous ne le pouvez plus car quelque chose s’est transformée. Vous avez Conscience qu’elle est belle, qu’elle Vit comme vous, qu’elle doit se battre pour survivre et s’adapter aux intempéries, aux bouleversements de la Nature provoqués par l’Humain qui construit, modifie, pollue.

Vous avez créé le lien d’Appartenance avec elle, vous respectez son courage, sa beauté pour vivre pour vous offrir sa couleur, sa forme, son parfum et son Essence qui vous apportent un bien-être.

L’Émotion parcourt avec Vous le Chemin d’Évolution, elle sait que vous bataillez, ruez, vociférez. Plus vous êtes dans les batailles, plus vous leur donnez vie, plus elles sont présentes… Cela peut durer des heures, des jours, des ans : c’est vous qui décidez du temps accordé à lutter contre l’émotion. Elle ne s’essouffle pas, ne se fatigue pas, elle est là tel un capitaine qui tient le gouvernail de son navire par grandes tempêtes. Et puis, lorsque les vents s’essoufflent, que la mer se calme, alors elle desserre son emprise et se fait plus douce… Pourquoi ?…

Las d’avoir bataillé, tournoyé, vous déposez votre épée et cessez de lutter… Assis sur votre derrière vous avez enfin pris le temps d’observer, de regarder…. Pourquoi un tel combat ?… Pourquoi faire ? … Pour perdre vos forces ? … Pour lutter contre qui ?…

Contre Vous ? Quelle idiotie, n’est-ce pas ! Se battre contre soi-même ! Quelle étrangeté !…

Vous vous battez contre un fantôme que vous ne voyez pas. Lui vous voit. Vous savez qu’il s’amuse lorsque vous entamez ce genre de combat, cela lui donne Vie… Il ne fait qu’esquiver les coups… Il a l’art pour le faire, il ne porte aucune épée. Il sourit… et laisse faire… Chaque fois que vous entamez un nouveau combat, rappelez-vous, vous vous confrontez à votre fantôme… Il est transparent, léger, fluide et ce n’est pas vous qui gagnerez la bataille.

Aussi, lorsque qu’une amie (l’Émotion) vient frapper à votre porte, ouvrez lui et accueillez là en lui demandant ce qu’elle veut vous faire comprendre que vous n’avez pas compris, ce qu’elle veut vous enseigner que vous ne savez pas…

Je puis vous assurer que vous vous sentirez porté, transporté pour vivre les moments d’extrêmes souffrances, d’afflictions, de désarrois jusqu’au nouveau pont que vous aurez traversé en sa compagnie… en leur compagnie…

Lorsqu’elle est accueillie avec Bonté et Acceptation, elle appelle toutes ses Sœurs de Lumière qui offrent : Soutien, Tendresse, Paix, Sérénité pour parcourir le Chemin de Rédemption. Elles dispensent Compréhensions, Connaissances et Consciences.

Peu à peu, vous cheminez vers vous-même, vers une autre acceptation de ce que vous Êtes en Réalité. Ce faisant, votre Évolution se poursuit en commun accord avec l’ensemble de la Création, sans que vous le perceviez. Vous contribuez à l’Évolution de tous ceux qui existèrent avant vous, ceux qui vous entourent et ceux qui seront.

Les Émotions sont des Grâces données, à qui veut bien les voir …

Un trésor qu’il vous appartient de dévoiler, de faire resplendir en Vous.

En vous elles diffusent leurs Lumières tel un arc-en-ciel après la pluie, lorsque le Soleil paraît à nouveau.

De Grâce, rendez leur, leur lettre de Noblesse… car, Nobles, Elles Sont …

Telles des Sœurs Bien-Aimées elles vous accompagnent tout au long des chemins de Vie… Sans elles vous ne sauriez Vous voir tel que vous semblez Être …

Elles vous offrent un autre regard, Vous revêt d’un habit nouveau afin qu’à votre tour, Vous Soyez tel l’Arc-en-Ciel dans votre habit de Lumière.

« Acceptez les … Bénissez les … »

Comme elles Vous acceptent …Vous bénissent de Toutes leurs Grâces »

Marie Pierre AUBERT

Site :http://akashaphilosophiempa.eu/

Vous pouvez partager cet article, à condition d’en respecter l’intégralité et d’en citer la source.

N’oubliez pas d’exercer votre discernement en rapport à ces textes. Vous avez Un Libre Arbitre, utilisez-le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre Cœur.

 

 

 

© 2015 – 2017, akasha. MPA. All rights reserved.

Images liées:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
+1
Partagez
Partagez
Tweetez
%d blogueurs aiment cette page :