Le Souffle de l'Esprit

Faire l’Amour en toute Plénitude

Qu’est-ce à dire ?

Acte sacré ou simple accouplement pratiqué pour en retirer, ou non, une jouissance !

Pour un grand nombre de la race humaine, c’est un échange physique qui s’accomplit dans l’ignorance de ce qui se produit au contact d’un assemblage corporel de deux individus.

L’état de perception, pendant ce rapport sexuel, est amplement basé sur une ”possession de l’autre” ou bien se réalise dans un ”sentiment d’esprit inconscient” dû aux conséquences antérieures de souffrances éprouvées.

Il y a également la pratique de ”se sentir bien vivant”, au cours de la ”consommation sexy”, qui sera appréciée comme un met ou une cigarette suscitant au niveau des papilles des ”reviens-y’’.

C’est ainsi que s’effectuent toutes sortes de positions qui doivent déclencher une osmose parfaite d’illusions de bien jouir, dans l’ignorance de l’abandon de Soi.*

Éprouver le plaisir de s’adonner à l’extase fusionnelle du Sacre de deux Êtres,  c’est la symbiose de l’Unification du Féminin/Masculin.* A contrario, certaines rencontres animales sont dépourvues d’attentions, seul le coït bestial est atteint.

Ces instants sont énoncés sous le label de ”faire l’amour”. « Faire l’Amour » ne s’acte pas dans un moment donné de pulsions à assouvir coûte que coûte. Si ces copulations discourtoises sont qualifiées de cette appellation, la méconnaissance est considérable.

« Faire l’amour » n’est pas le terme exact, à apposer lors de ces fornications, qui se révèlent aux yeux de tous dans des films, des photos ou des échanges… Ce sont des démonstrations corporelles d’athlètes montrant différentes performances physiques qu’il est possible à chacun et chacune d’accomplir. C’est en somme, un carnet de figures d’enchevêtrement à deux ou à plusieurs qui avilit la dignité du Soi de l’Être.

« Il n’est pas utile de faire des compétitions, lorsque l’on Est ».

« Être Amour » est un archétype méconnu du peuple terrien qui évolue en permanence dans son contraire. Le mot AMOUR est accommodé à toutes sortes de sauces pour se donner bonne conscience. Les ingrédients ajoutés ne permettent pas de dévoiler SON Parfum, bien au contraire.

Sa Quintessence ne parvient pas à effleurer les sens physiques pervertis.

L’observation du quotidien révèle l’incompétence de l’individu, dans cette Sublimité Amoureuse. Des « je t’aime » sont énoncés à tous propos et continuellement dans tout et n’importe quoi !

Dans cette profusion d’« aime » qu’en est-il exactement de « l’Aimé » ?

Akasha Marie Pierre AUBERT

*Le retour au SOI –  livre Akasha « Nous voici de Retour » page 36 –         Marie Pierre AUBERT

*Masculin/Féminin : la fusion, la communion – article publié le 8 mai 2015 – rubrique Amour

Savons-nous Aimer ? youtube – Marie Pierre AUBERT

L’Amour quelle est sa composition ? youtube – Marie Pierre AUBERT

Site: https://akashaphilosophiempa.eu/

Vous pouvez partager cet article, à condition d’en respecter l’intégralité et d’en citer la source.

N’oubliez pas d’exercer votre discernement en rapport à ces textes. Vous avez Un Libre Arbitre, utilisez-le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre Cœur.

© 2017, akasha. MPA. All rights reserved.

Images liées:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 Partages
+11
Partagez8
Partagez
Tweetez
%d blogueurs aiment cette page :