Le Souffle de l'Esprit

La Vérité …

193

La véritéNul ne peut s’arroger la Vérité, car elle appartient à tous.

La Vérité est Une, certes, et multiples sont ces courants qu’il vous appartient de révéler dans la douceur d’Être en étant à l’écoute de vous, de l’autre.

 Sans cela vous ne pouvez modifier cette vérité qui ne demande qu’à parfaire ses courants.

Nul ne peut se l’arroger, entendez- le.

La difficulté de votre monde actuellement est dans le vouloir de convaincre l’autre de suivre sa voie et non de lui laisser la possibilité de faire son propre choix.

Tous les chemins mènent à un seul but, même si celui n’est pas défini.

C’est cette indéfinition du choix final qui permet d’entreprendre tous les chemins dans l’aventure de la vie humaine.

Car c’est bien une aventure que vous vivez constamment sur terre dans l’aveuglement de la méconnaissance d’être ce que vous être dans votre propre Réalité d’Être.

Vous êtes venu expérimenter cette aventure en prenant tous les chemins qui se présentent à vous dans cette exploration inconnue du labyrinthe de votre vie.

C’est dans ces différents parcours que vous découvrez les aléas de l’expression de la Vie, que vous n’aviez pas imaginés ni soupçonnés.

Exposées, dans la manifestation de l’expérience entreprise, ces conséquences vous offrent toutes les données nécessaires à la compréhension de leur existence. Sans cela nul ne saurait et ne connaitrait ce qu’Est la Vie.

Vous-même ignorez, bien souvent, que vous êtes la Vie.

Vous le constatez dans l’étude et l’analyse biologique, mais vous ne pensez pas faire un lien avec votre propre existence. C’est en séparant les choses et les faits que votre compréhension s’établit et non en unissant toutes les expérimentations entreprises dans quelque domaine que cela soit. C’est ainsi que votre désarroi grandit au regard de la complexité des événements subits.

Pourtant, il est facile et simple d’ajouter et non de retirer les données expérimentées. Rien n’est à soustraire du vécu de la vie, nous vous l’avons dit souvent. Tout est à entreprendre, à modifier, à réaliser, c’est l’ensemble qui fait la Création Réalisée.

Rien n’existe pas, tout est exécutable et exécuté, même les pires expériences entreprises qui se réalisent encore dans le quotidien.

Aucune pensée, aucune parole, aucun acte, ne sont jamais réalisés pour rien, et sont exécutés pour assembler et cimenter l’ensemble de tout.

Rien absolument rien n’est rejeté.

C’est ainsi que la Création se définit et s’entreprend par l’exécution des pensées, des paroles et des actes et produit l’entièreté des événements qui se déroulent actuellement dans vos vies et sur terre.

Comprenez : chaque vérité va fusionner à la vérité émise correspondante et semblable. En s’unissant entre elles, elles augmentent sa forme, son état, son emprise sur les autres qui s’expriment peu ou prou. C’est ainsi qu’elle devient majeure et s’imagine qu’elle est vraie par sa puissante révélation.

Chaque fois, qu’un individu reconnait son expression, son idéologie, sa vérité, non seulement il cautionne ce qu’elle exprime mais il amplifie par son adhésion, sa reconnaissance d’être à vivre selon sa loi. C’est ainsi qu’il applique et vit selon sa véracité, sans tenir compte de la sienne propre.

C’est actuellement ce qui se passe sur votre terre, dans vos relations. Vous acceptez la vérité de l’autre sans tenir compte de votre propre vérité intérieure.

Si vous ne pouvez plus porter l’insupportable fausseté des révélations de vos dirigeants, ne pensez pas que c’est en écoutant d’autres voies que la vôtre que vous réglerez les difficultés vécues.

Ils « prêchent pour leur paroisse », comme vous le dites.

Et, si vous prêchiez pour la vôtre, seulement la vôtre !

Pensez-vous que votre paroisse intérieure est semblable à la leur ?

Ne vous êtes vous pas assujetti à entretenir la leur au détriment de la vôtre ?

Pourquoi l’avez-vous laissé à l’abandon ?

Pourquoi apportez-vous tant de soins à la leur ?

 Revenez à la vôtre, à votre vérité.

Prenez soin d’elle …

Embellissez-la par une attention toute particulière de Beauté, de Respect, de Justesse de ses Révélations Nobles et dignes de rassemblement de tous vos aspects vécus.

Acceptez ces différentes particularités qui vous composent, qui vous honorent dans vos diversifications d’expressions, et ‘’comme Une’’ elles sont pour la réalisation du vrai, du sûr, du juste de vous et non de l’autre.

« C’est cela la Vérité de vous à vous et rien que de vous ».

Paroles reçues de l’Akasha. Marie Pierre AUBERT

Site: http://akashaphilosophiempa.eu/

Vous pouvez partager cet article, à condition d’en respecter l’intégralité et d’en citer la source.

N’oubliez pas d’exercer votre discernement en rapport à ces textes. Vous avez Un Libre Arbitre, utilisez-le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre Cœur.

Images liées:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate
Tweetez
Partagez
Partagez
Enregistrer
+1
0 Partages
%d blogueurs aiment cette page :