Le Souffle de l'Esprit

Comprendre par l’expérience du Soi

Comprendre est le principe fondamental aux discussions, aux interpénétrations à englober l’ensemble de la classification des êtres vivants, des actions et des manières d’envisager les choses.

Sans cette notion, aucun possible ne s’offre à vous, les paroles sont vagues ou étrangères, les idées demeurent abstraites sans réalité concrète.

L’incompréhension provoque une continuité à ignorer, à méconnaitre à ne pas savoir.

Comme vous pouvez l’observer, en découvrant les autres on se dévoile soi-même, en aidant les tiers on satisfait un besoin ou une attente, en libérant les personnes on s’affranchit également. Ils sont prisonniers, vous l’êtes aussi, elles sont libres, vous l’êtes pareillement.

Constater l’enchevêtrement et l’interpénétration de vos expériences.

Le déchiffrement, l’intégration et l’exécution s’éprouvent par la pratique, elle est incontournable. Sans elle, l’entendement et la Conscience ne se manifestent pas. C’est l’une des Lois de la Nature.

Expérience veut assurément dire « vivre l’événement ». Chacun(e) le vit à sa manière qui sera complètement différente des tiers.

Le contact avec la réalité est effectivement la Clef des compréhensibilités.

L’intercompréhension c’est ce que vous appelez l’empathie, avoir la capacité de se mettre intuitivement à la place de son prochain, de ressentir la même chose et de s’identifier à elle/lui. Ce qui n’est pas toujours aisé, étant donné que vous n’êtes pas le proche tout en l’étant.

Vous pourrez l’appréhender et « être à sa place » lorsque, vous aussi, vous aurez expérimenté « ce qu’il vit dans son intériorité ».

En l’absence de quoi vous ne pouvez ni savoir ni en saisir le sens, étant entendu que cela vous est étranger, en dehors de vous.

Il est inévitable d’intégrer dans votre tréfonds ce qui s’effectue à l’extérieur afin de bénéficier de la compréhension requise à l’affirmation de la globalité de celle/celui qui vous fait face.

L’existence vous initie à ce genre d’événements dans les histoires quotidiennes. Les expériences surviennent avec ou sans votre acquiescement. Incluant ce dernier, vos paroles prononcées et vos actions journalières s’exécutent dans l’acception de l’imprévu. Vous découvrez vos réalités insoupçonnées qui adviennent en fonction de votre nécessité à votre transformation évolutive secrète.

Votre intime s’épanouit et se manifeste constamment lorsque vous êtes à son écoute.

En absence de consentement aux événements, l’opposition ou l’intransigeance deviennent vos luttes qui interfèrent dans le bon déroulement de l’exécutable, elles s’installent et se développent. Croyez-vous en ressortir vainqueur ?

Vous avez engagé un processus de combat contre des forces énergétiques que vous n’êtes pas à même de maitriser, vu que vous ne les connaissez pas.

Vous dites « ce n’est pas juste ». Il se peut que vous le pensiez ou le viviez avec cette constatation.

Dans les épreuves difficiles ou intolérables, il vous est proposé de « lâcher prise ». Pourquoi ce conseil ? Pour que vous ayez l’entendement de ce que vous êtes lorsque vous n’êtes plus dans l’inculture de votre réalité profonde.

C’est le début de l’instruction de l’Être.

En lâchant prise, vous pouvez expérimenter des sensations, des ressentis que vous n’aviez jamais abordés auparavant.

En observant votre état d’être intérieur, vos émotions et vos sentiments viennent s’exposer à votre individualité extérieure afin d’être vus tels qu’ils se présentent ou s’invitent à vous.

La considération posée sur une de vos compositions, vous étonne, vu qu’elle est ignorée de votre perception. C’est pour cette raison que vous dites que « c’est l’autre », puisque vous n’avez pas la Connaissance de vos constitutions cachées.

Vous vous réfutez en disgraciant votre abominable personne, un(e) coupable s’impose.

L’intelligence du Cœur, dépourvu de jugement, permet de regarder les faiblesses et les divergences des aberrations. Cette aperception vous autorise à effectuer le réajustement — rendre juste — nécessaire et indispensable à une transformation de vous à vous.

Cette relation de soi (personnalité humaine) à Soi (Être divin) demande de façon impérieuse à accomplir cette transmutation d’Amour de vous.

Nul individu ne peut passer outre.

Comprenez qu’il y a obligation de déconstruire l’injuste, c’est-à-dire ce qui n’est pas dans la Vérité de votre Être lumineux. Ce qui fut composé par le terrien doit redevenir Juste dans votre Soi.

Lorsque vous aurez procédé aux équilibres harmonieux vitaux, vous serez amené sur la Voie Royale de votre Réalité d’Amour dans ses termes les plus Nobles et les plus Beaux.

Dans cet état d’Être de Retour à Vous, à votre Présence, à Lui, à moi, à nous, à autrui, vous allez encore une fois vers cette Magnificence d’Être dans l’Absolu, dans la Grandeur d’Être à nouveau Soi Divin.

Sachez que tous ici, dans le royaume de l’invisible, nous vous aidons à retrouver votre voie intérieure qui vous mène à Vous, à Nous, à Tout, quel que soit le chemin emprunté.

Akasha Marie Pierre AUBERT

Site: https://akashaphilosophiempa.eu/

Vous pouvez partager cet article, à condition d’en respecter l’intégralité et d’en citer la source.

N’oubliez pas d’exercer votre discernement en rapport à ces textes. Vous avez Un Libre Arbitre, utilisez-le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre Cœur.

© 2017, akasha. MPA. All rights reserved.

Images liées:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 Partages
+1
Partagez2
Partagez4
Tweetez
%d blogueurs aiment cette page :