Le Souffle de l'Esprit

Alimentation, une religion ?

nature-alimentation

L’humain est remarquablement complexe.

Il oppose les règnes entre eux, bien que ces derniers soient exempts de la dualité entreprise par le quadrupède.

Il adore sectoriser les composantes sociétales pour mieux exercer le pouvoir suprême.

C’est ainsi qu’il pose sa suprématie à tout le créé qu’il soit d’origine végétale, animal ou minéral.

Dans sa nutrition, il crée des séparations qui débouchent sur des divisions et des culpabilisations vis-à-vis de ceux qui ne sont pas dans la mouvance de la spiritualité linéaire sectaire, imposée à l’ensemble.

Une profonde maîtrise s’installe sur le nourrissement.

C’est ainsi qu’il y a des végétaliens, des végétariens, des crudivores, des carnivores…

Ces derniers sont montrés du doigt, car ils se restaurent de cadavres.

Du point de vue philosophique, ‘’ tout ce qui fait partie de la réalité EST Dieu ’’.

Si ce concept est accepté, ‘’ Tout Est VIE ’’.

L’existence émane du Créé. Il l’a composée de luminosité énergétique qui se matérialise dans les multiples variétés visibles et invisibles.

De ce fait, vous conviendrez que l’élément végétal est tout aussi vivant que l’élément animal. Pourtant il n’est retenu que le vivace animal, la végétation n’a donc pas d’évidence animée ?

Lorsque vous vous nourrissez de végétaux crus, vous les mangez vivants.

Quand vous les cuisez, ils sont morts, des cadavres.

Si vous pouviez arrêter de mettre en opposition ces deux règnes qui vous soutiennent, vous accompagnent et vous aiment, vous en finiriez avec vos polémiques enfantines.

Le végétal et l’animal sont tout aussi vivants que ‘’ vous, homme ’’.

Ils contribuent à votre évolution ainsi qu’à celle de l’ensemble d’ici ou d’ailleurs.

Avez-vous vu le végétal ou l’animal déclaré la guerre ?

C’est l’individu qui l’instaure et la maintient en n’acceptant pas les différences de l’existence et en persévérant continuellement dans ses basses controverses.

Ne prenez pas à partie un règne bienveillant à votre égard pour alimenter vos ressentiments, tout en culpabilisant les membres qui n’adhèrent pas à une vision injustifiée.

La Spiritualité de l’ESPRIT Divin n’a aucun interdit, quel qu’il soit.

C’est la personnalité qui imagine les tabous, les suppose et les oppose ou prône ce qui doit être réglementé.

Le libre choix a toujours été institué par l’Amour afin d’expérimenter et d’observer les effets des origines.

Les causes manipulatoires et perverses provoquent des souffrances éprouvées et endurées par les règnes de la Nature.

Il convient à l’éveillé de mettre en place l’énergie d’action afin que la reproduction de l’erreur ne se maintienne pas et ne se propage plus.

L’humain est loin d’appliquer cet adage et les peuples végétal, minéral et animal sont les bénéficiaires de ces tortures esclavagistes !

L’homme a perdu le Respect et la Noblesse vis-à-vis de ses partenaires vivants qui l’accompagne dans son quotidien. Observer…

L’ignorance est grande et la perversité est à ‘’ tous les coins de rue ’’.

Elles se manifestent dans les cœurs qui procurent les violences, les désordres.

Ces gestes et ces attitudes sont posés à chaque instant dans la vie de chacun.

Il ne suffit pas de faire débat au sujet des dénominations d’être végétalien, végétarien, carnivore ou autre… Il s’agit d’accepter et de respecter ce qui est nécessaire à chacun sans que l’alimentaire devienne ‘’ une nouvelle religion à être ou à ne pas être divinement spirituelle ’’.

Si le Grand Maître des univers a créé des formes et des matières, ce n’est pas pour provoquer des polémiques et des dogmes ‘’de droit ou de non-droit’’.

Il Est la Cohésion Céleste des forces qui unit les diversifications dans l’exubérance et le libre arbitre pour tous, sans juger qui quoi que ce soit.

Mangez en remerciant votre Mère Nourricière qui dispense l’abondance des mets, que chacun choisira en la gratifiant de sa participation et de son égard aimant envers votre personne.

Il n’est nulle obligation à subir un repas qui ne vous convient pas, la multiplicité des formes et des couleurs vivantes le permet.

Décidez de vos menus, sans les imposer à l’entourage.

Soyez conscients que vous avalez l’Énergie – Lumière qui vous alimente en productions énergétiques pour votre humanoïde.

Vous vous dévorez continuellement. Réfléchissez et observez, vous le constaterez !

L’action de diviser en partie distincte est l’œuvre humaine, contrairement au concept de l’Union Divine.

Akasha – Marie Pierre AUBERT.

Site: http://akashaphilosophiempa.eu/

Vous pouvez partager cet article, à condition d’en respecter l’intégralité et d’en citer la source.

N’oubliez pas d’exercer votre discernement en rapport à ces textes. Vous avez Un Libre Arbitre, utilisez-le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre Cœur.

© 2016 – 2017, akasha. MPA. All rights reserved.

Images liées:

2 thoughts on “Alimentation, une religion ?

  1. Ce qui pose problème avec l’alimentation carnée, c’est le cortège de souffrances incroyables qui l’accompagnent pour les animaux ; vous êtes bien au courant des conditions dans lesquelles ils sont élevés, transportés, gavés…
    On est carrément dans de la maltraitance !

    1. Très cher ami, les supplices endurés par les règnes animal et végétal sont bien des actes produits par l’humain. Aujourd’hui, ces règnes sont un équilibre naturel de consommation. Sur le choix de la nourriture, chacun en est responsable.
      Il ne s’agit pas de comparer qui est plus dans la souffrance, ou subit la maltraitance, puisque c’est vécu et organisé par l’homme qui a oublié que ces règnes sont de la même Appartenance que lui.
      Coeurdialement, Marie Pierre AUBERT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

30 Partages
+14
Partagez22
Partagez4
Tweetez
%d blogueurs aiment cette page :