Le Souffle de l'Esprit

AKASHA : qu’est-ce que c’est ?

 

Akasha

Très chers Êtres de Lumière

 Soyez les bienvenus dans cet espace qui est le vôtre. Le Souffle de l’Esprit enseigne la Sagesse de l’Amour, qui s’inscrit dans l’Akasha, votre bibliothèque intérieure. Vous avez la possibilité de relire vos écrits et de les modifier s’ils ne vous conviennent pas. Rien n’est immuable, Tout Est Mouvement. Vous êtes Un élément, un fragment, une étincelle de la Source Divine Créatrice.

Pour naitre, nous devons diviser notre œuvre divine, étant entendu que l’Essence primordiale de notre Être céleste demeure de l’autre côté du voile terrestre.

C’est notre Divine Nature qui est restée dans la multidimensionnalité.

L’Akasha, qu’est-ce?

Depuis mon adolescence, j’entretiens des relations avec les Êtres de Lumière, tels Jeshua, Michael, Sanat Kumara, Lady Portia, Amira, Maitreya, Sananda, le Grand Maitre Cristal, le Dragon et tant d’autres. Ils m’ont instruit de leurs conceptions qui m’ont permis d’élaguer mes croyances, d’expérimenter de nouvelles connaissances. Grâce à leur attention, j’avançais dans mon étude intérieure. En profitant de leurs conseils et de leurs encouragements, je traversais les adversités rencontrées. Durant tout ce temps, j’intégrais précieusement leur enseignement sans les divulguer, je les appliquais en conscience dans mon quotidien. Plusieurs fois, ils me firent savoir, par l’intermédiaire de médiums, qu’il était temps que j’œuvre auprès de mes congénères. Je répondais ”moi qui éprouve tant d’obstacles” et je poursuivais mes études en leur compagnie.

Il y a plus de vingt ans, les Éveilleurs m’annoncent que j’ai la possibilité de lire les annales akashiques, je ne savais pas ce que c’était. Il m’a fallu du temps pour qu’au gré de mes expériences j’appréhende la bibliothèque de la Nature où tout est enregistré dans les moindres détails, et ce depuis la Création jusqu’à l’infini. Aujourd’hui, j’avoue que j’utilisai cette banque de données en toute ignorance.

Des faits se sont posés à mon insu, je rencontrais de plus en plus des personnes en grande difficulté, je leur offrais, de manière anonyme, ce que j’avais reçu. Un jour, il m’a été offert un livre sur les annales akashiques. J’ai su que le temps de m’exposer était venu. L’occasion de concrétiser cette nouvelle expérimentation s’est présentée à moi, par l’intermédiaire d’une de mes amies qui vivait une importante contrariété. Je lui dis : ‘’si tu veux je demande à l’Akasha des enseignements afin de te prodiguer les solutions à ton contexte’’.

L’impact de l’explication ainsi que la vibration akashique recueillie par Martine fut immédiat et se diffusa dans son foyer. Son entourage fut étonné par ce changement et lui demanda ce qui s’était passé. Elle reçut les réponses nécessaires à sa situation familiale et aussi toutes les compréhensions qui permirent de retrouver la joie dans des relations sincères et harmonieuses, qui sont toujours en vigueur et se propagent à sa maisonnée. Chacun observa et regarda les souffrances qu’il portait afin de les transformer. Une information lui fut transmise par son conjoint, qui avait traversé le pont de la vie terrestre pour l’au-delà qui la conforta à acter les décisions.

C’est ainsi que j’ai commencé à être l’écrivain public des Maitres-Enseignants de l’Akasha.

Au regard de leurs enrichissements, les voiles se lèvent, l’initiation à la connaissance se reçoit. Je vous les présente.

Paroles reçues de l’Akasha

«Beaucoup d’entre vous ont entendu le mot AKASHA, même vos scientifiques aujourd’hui se posent sur cette étude.

Nous voudrions vous dire que nous sommes des Êtres Réalisés dans leur Divinité d’Être qui offrons à certains d’entre vous, la possibilité de venir à nous, dans le but de diffuser à nouveau les enseignements Akashiques qui se sont déroulés à la Création des galaxies et des univers depuis la nuit des temps jusqu’à l’infini.

Ces enseignements sont des Révélations de Vérité dont vous n’avez pas eu connaissance et qui ne vous furent pas délivrées dans leur justesse première.

Tout est méticuleusement enregistré. Chaque composition possède son livre qui lui est propre. Imaginez une bibliothèque dédiée à la mémoire universelle, dont vous faites partie. Une humanité transformée se dirige à nouveau vers ‘’Le Retour au Soi’’.

Grande est l’importance du réveil de l’homme renouvelé, tout cela fut bien prévu et organisé. Tous ensemble nous allons agir dans le but d’accomplir la noblesse de l’Œuvre Primordiale Divine mise en place depuis un temps certain. Il convient que vous redécouvriez ce qui vous a appartenu et que vous avez toujours possédé.

Bienvenue sur ce chemin de Lumière que vous n’avez jamais quitté.»

Les archives de notre planète sont la fabuleuse « Mémoire de la Nature » que tout homme, qui parvient à se hisser sur le plan où elle se trouve, peut consulter.

Les Hiérarchies spirituelles ont besoin de cette mémoire pour attribuer à chacun ce qui lui revient par ses mérites et ses démérites, à chaque incarnation : la Justice des Causes et des Effets l’exige.

Afin de comprendre l’Akasha, il est nécessaire de s’ouvrir au concept de la réincarnation, au fait que l’humain vient et revient constamment faire des expérimentations sur la planète Terre. C’est grâce à ces conscientisations de vies terrestres que nous contribuons à l’Œuvre Sublime. L’homme participe ainsi à sa propre évolution ainsi qu’à celle de Gaïa et du cosmos, étant donné que toutes les créations sont imbriquées les unes dans les autres.

La réincarnation est une vérité spirituelle essentielle.

Les croyances importent peu, pourvu que la personne soit consciente de sa divinité intérieure. L’intégration de cette véracité lui permet de ne pas prendre en considération les convictions, quelles qu’elles soient.

Les archives ou annales akashiques sont connues sous plusieurs noms : chronique de l’Akasha dans l’Inde, la Table Conservée des initiés arabes, la Lumière Astrale des kabbalistes, le Livre de la Souvenance de Dieu des premiers chrétiens… la désignation adoptée par tous « la Mémoire de la Nature ».

L’entièreté de ce qui s’est passé depuis le début du Tout y est inscrit et rien au sens absolu ne peut échapper à son enregistrement. La totalité de l’ensemble utilise ces souvenirs pour ajuster, transformer les plans de ses créations futures et ainsi parfaire son évolution constante.

Les livres d’histoires peuvent être détruits, brûlés, peu importe, leurs impressions sont toujours inscrites, et ce depuis des millions d’années. Ce sont les archives des mondes et des univers. Le concept akashique dure depuis le commencement, il est au-dessus du temps et de l’espace. C’est dans celui-ci que les mythes, les légendes, les paraboles ont été puisés par les Initiés. Ces contes cachent aux profanes ce qu’ils ne sont pas prêts à connaitre de grandes vérités.

Le Maitre Jésus-Christ disait à ses disciples : « ne jetez pas les PERLES devant les pourceaux, de peurs qu’ils ne les foulent aux pieds et que se retournant, ils ne vous déchirent » (math : VII.6). Ne pensez pas que cette phrase sous-entend que certains sont supérieurs à d’autres, loin de là, il s’agit tout simplement d’accepter que nous ne soyons pas tous égaux en compréhension. Il n’est pas juste de demander à un enfant de faire une dissertation, lorsque celui-ci ne maitrise pas les mots de sa langue.

L’Étude des Vérités Sacrées ne saurait être perçue avec sensibilité et intégrée par l’ensemble de l’humanité. Seuls ceux qui cherchent, les évolués, sont admis à connaitre les mystères du Royaume. Les mythes et légendes sont à lire entre les lignes nouvelles afin d’en saisir le symbolisme qui est la langue universelle des initiés. Pour accéder à cette Sagesse, une longue et difficile étude de ce qui produit un effet ou se fait dans nos vies, dans ce monde, est incontournable. Un travail important nécessite une épuration des idées fausses qui sont nées des conséquences.

L’approfondissement des Causes nous conduit à la Vérité de la Beauté que constitue la Quintessence initiale.

Comme le disait Saint Paul : « celui qui a respiré son parfum sait reconnaitre ses erreurs et fait les efforts nécessaires… » Pour faire partie de la sixième race nouvelle, il nous faut traverser l’affreux bourbier de l’âge de fer.

Quelle est donc la cause de notre décadence actuelle?

En n’acceptant pas les écoles de mystères, l’Occident s’est plongé dans l’ignorance spirituelle. Si cette dernière s’accorde la mission de faire la conquête de la matière, de son côté l’Orient se voit donner la garde de conserver la Spiritualité. Le drame fit que ces écoles d’initié furent pointées par l’intransigeance et la non-acceptation de la diversité des justesses qui mènent à la Vérité Une Première.

Les religions ont une grande part de responsabilité en ayant imposé qu’elles seules détenaient cette Vérité ; ce qui n’est pas le cas. Ce qui est à observer, c’est ce que l’Homme en fait et la manière dont il l’accommode.

Si vous étudiez les systèmes de pratiques et de rites propres à chacune de leurs croyances, vous constaterez que toutes en possèdent une partie et non la totalité. En réunifiant les valeurs divines envisagées au rang le plus noble, nous avons la philosophie-amour pour l’ensemble des êtres humains ignorant leur déité.

Ce chemin se fait dans son intériorité soi (personnalité individuelle) avec Soi (Être de Lumière).

Lui seul « SOI » vous mène là où vous devez aller : au centre de vous-même : au cœur de sa « Vérité qui EST ». La révélation des mystères est une récompense pour ceux qui font le rude effort de chercher pendant de longues années. C’est aussi une élévation de la Conscience humaine, un développement de l’Intuition.

C’est la porte de communication avec le Divin : «Heureux ceux qui ont traversé les mystères, ils connaissent l’origine et la fin de la Vie» Pindare.

C’est dans les périodes de décadence, que l’on peut se rendre compte de la prudence de la Création, qui a ses Perles de Sagesse dans les mythes, légendes, paraboles, comme le fait le bon père de famille en dissimulant les œufs de Pâques dans les jardins. Les enfants sont joyeux de les découvrir eux-mêmes.

Déceler les Joyaux de plénitude demande beaucoup de travail pour développer nos possibilités dans toutes les directions, ce qui en fait éclore de nouvelles. Si elles ne sont pas concrétisées dans cette vie, elles seront réalisées dans les prochaines à venir, car « le désir seul ne parviendra jamais à déplacer un pion sur l’échiquier ».

Le sens caché des mythes était autre dans l’antiquité que de nos jours, les « anciens » étaient au fait de leur composition, ils avaient été introduits aux mystères sacrés. Ils éprouvaient par expérience les Causes dont les hommes ne constatent que leurs Effets. Ils savaient que ces initiés avaient accès aux archives du monde et qu’ils connaissaient à la fois le passé, le présent et l’avenir. Rien ne leur était caché, car leur enseignement englobait la totalité de l’évolution humaine.

La conquête de la matière les empêchait de lever le boisseau avant l’heure fixée, c’est pourquoi, l’incontestabilité fut cachée sous des fables fantaisie afin qu’elles ne soient pas profanées par les hommes non avertis.

Aujourd’hui, l’heure a sonné, la Vérité doit être révélée et comprise par l’Humanité entière.

L’Akasha est un état ou un champ quantique, un système

et non un lieu, bien que l’endroit se trouve impliqué. Ce liant invisible permet une clarté nouvelle qui est en train de naitre au sujet de l’espace et de la relation entre les choses. Pour comprendre ce concept, il est nécessaire d’avoir accepté que le terrien ne soit pas seulement un humanoïde, la Lumière Divine compose sa morphologie, il Est l’Énergie-Lumière. L’individu se meut dans un monde tridimensionnel, il lui a été enseigné une immatérialité, une imperceptibilité d’Esprit de même qualité. Des relations se dressent, s’il n’est pas au goût de Dieu ou autre nom attribué, s’il ne fait pas ce qu’on lui dit, s’il ne respecte pas son contrat, s’il ne médite pas correctement, s’il ne remplit pas sa mission, s’il mécontente ou contrarie son maitre, son chef d’église, si, si. Que de conditions ! Le pèlerin ne voit pas l’ensemble du tableau qui le compose, il ignore les différentes parties de sa complétude, il est quantique avec ses multiples grandeurs dont il n’a pas conscience. Le terrien ne prend en considération que sa masse physique, il fait abstraction de ses diverses combinaisons : l’astral, le mental, le causal, le Bouddhique, l’Atmique… Il ne sait pas qu’il est connecté avec l’ensemble de ses dimensions ainsi qu’aux uns et aux autres, quelle qu’en soit la forme ou la diversité vivante, depuis la cellule aux univers en englobant le monde sociétal dans lequel il évolue. L’accomplissement et l’épanouissement dépendent de la faculté à nous considérer comme une partie intégrante du Tout. Cela se traduit par l’aspiration à aider les autres, même à notre désavantage.

L’impulsion essentielle de la Vie est la volonté de se relier plus tôt que le désir de rivaliser. Il est impératif de déconstruire notre composition humanoïde qui fut et a été créé par l’antériorité de nos vécus des us et coutumes de notre éducation.

Les Annales Akashiques se trouvent à trois emplacements

1/ — Le premier site est situé au Cœur de la Terre, certains, le dénomment le cercle de l’Akasha, d’autres la caverne de création. Cette bibliothèque est composée de cristaux, un endroit de toute beauté à l’intérieur du globe dans une suspension dimensionnelle. C’est une réalité sacrée de nature cristalline dans laquelle je me rends quotidiennement pour rencontrer le Grand Maitre Cristal. Ce minéral est intemporel, il porte l’énergie fondamentale du « SOI Céleste » qui est éternellement en union avec la Déité UN/UNE, une partie de sa composition unique est connectée dans l’ADN à notre naissance. C’est avec cette partie que nous avons l’accessibilité d’établir une communication divine.

À notre entrée terrestre, un des cristaux s’actionne, il sait que vous êtes revenu. Vous en êtes l’heureux propriétaire, il renferme l’intégralité des agissements des vies dites précédentes. Ces inscriptions énergétiques permettent de vous souvenir et de reprendre ou non vos talents que vous aviez auparavant. Les empreintes enregistrées sont constituées d’informations, d’expériences et de réalisations de leçons personnelles apprises à nos dépens, d’expertises et d’aptitudes développées, de travail inachevé, de karma de groupe et de la croissance de l’acquis spirituel. C’est ainsi que les pensées, les paroles et les actions qui se traduisent dans l’amour, la joie, le bonheur ou la souffrance imprègnent le cristal. Ces archives constituent notre bibliothèque intérieure et les livres sont imprimés de nos connaissances, de ce fait nous n’avons aucune obligation à réapprendre. Nous ne régressons pas, nous évoluons constamment. Il nous appartient d’en faire la lecture afin de nous réapproprier nos attributs divins acquis, c’est ainsi que les voiles de l’ignorance s’effacent et que l’intuition nous montre ce que nous avons déjà appris. La structure atomique du cristal est la mémoire du savoir des leçons sacrées de l’Essence-Vie ainsi que des conjonctures à advenir. Il n’y a pas de prédestinations, rien n’est déterminé d’avance, ou décidé avant le temps. Si le particulier est destiné à faire telle chose, il n’y a nulle certitude qu’il le fera. L’existence à venir est fondée sur des potentialités du Présent, en conséquence, l’expression du destin qui se propose n’est pas déterminée, dès lors le libre choix modifie l’actuel donc le lendemain. C’est un perpétuel réajustement qui s’établit selon ce qui est vécu et entrepris dans l’usage en cours. Chaque transformation rénove les possibilités d’être de la sorte tout le reste change et l’avenir également. Le Futur se présente sous un jour nouveau en remodelant le passé.

Le temps sur la Terre est linéaire et inchangeable contrairement à celui de la quantique qui est circulaire. Les règles se transforment à mesure qu’un élément de la couche se modifie, dans ces conditions l’énergie contenue dans le cercle se métamorphose.

Les cristaux des terriens Être de Lumière se fondent les uns dans les autres, une énergie interactive circule entre eux puisque dans le cercle ”Tout Est UN”. Ils sont organisés par affiliation de familles karmiques aussi lorsque le karma est terminé, ledit ”mortel” peut créer son groupement avec son cristal ou bien entrer dans une alliance sans karma. La nouvelle association est enchâssée dans la grille cristalline du manteau terrestre.

Les cristaux des Maitres Ascensionnés sont actifs, car également sertis dans la parure, ils répandent leurs bienfaits à l’ensemble de l’humanité. Lorsqu’ils m’ont dit « Nous voici de Retour » (titre du livre écrit avec eux), ils m’affirmaient leur Présence parmi nous. À nous de collaborer avec eux à l’Évolution de la Création Divine, étant entendu que chacune des réalisations dans la recherche de la divinité intérieure élève la Vibration-Lumière pour le collectif créé. Par voie de conséquence, vous augmentez la vôtre, celle de la Terre et les potentialités sont modifiées.

L’artiste de Lumière est constamment conscient, à chaque instant dans son quotidien, quel que soit le lieu ou l’activité exercés, il est instruit que sa déité est fondue dans son intime corporel.

Lorsque le congénère humain quitte le plan terrestre, il rend visite au Cœur du Cristal intraterre. Il dépose dans son cristal la totalité de ce qu’il a accompli, qui demeurera dans l’akasha jusqu’à son prochain retour. Grâce au Cœur-Cristal (composé de tous les cristaux des terriens qui sont venus participer à l’élaboration de la planète depuis sa création jusqu’à ce jour) nous pouvons entretenir des conversations avec les êtres qui ont quitté le plan terrestre. Notre carcasse humaine deviendra poussière et notre étincelle céleste rejoindra l’Unité du Soi Divin, qui s’accomplira dans la Splendeur du UN/UNE.

Les expériences terrestres permettent de participer à l’évolution collective de l’humanité, de la planète bleue et des univers. Le départ de la vie terrienne légitime le bien fondé de revenir avec une conscience plus élargie que celle de la tridimensionnalité.

Avant la naissance, nous connaissons l’intégralité des prédispositions qui nous seront offertes avec les synchronicités et les défis à relever. Notre challenge est d’apporter et d’acter les solutions en choisissant les difficultés qui aideront la planète et l’humanité.

Nous sommes des sélectionneurs et non des ‘’souffreteux’’.

Nous modifions, nous établissons l’énergie à partir de nos expériences d’ici, nous sommes sans cesse influencés par l’ensemble de la Terre-Nature qu’elle soit animale, végétale ou minérale et par le système solaire de notre galaxie.

En revenant exister à nouveau sur Gaïa, nous actualisons les potentialités vécues, nous renouvelons constamment les données, les éventuels du Mouvement continuel qu’Est la Vie. Nous avons les possibilités de modifier nos écrits akashiques en toute conscience et il nous appartient de convertir les empreintes énergétiques qui ne nous conviennent plus. De cette transformation l’évolution personnelle et collective s’accomplit, car les rectifications sont dues aux compréhensions qu’offre la Connaissance Consciente qui permet la modification intérieure et le renouvellement cellulaire de l’ADN qui équilibrent le manteau cristallin de la Terre.

En ouvrant la porte à l’Esprit, vous trouvez l’énergie de votre Soi Divin et de ce que vous Êtes dans votre Réalité Une Première. Vous vous donnez la permission de vous reconnecter à vous-même, à établir l’unité de vous à vous.

Les croyances de séparation s’abolissent et nous ne vivons plus dans la désunion, de la sorte, nous n’éprouvons plus la solitude. Aucun de nous n’est seul, la composition atomique énergétique est Divine et humaine ‘’deux en UN’’. Soyons conscients que nous bénéficions d’un processus accélérateur qui nous permet de percevoir nos potentialités. Ce concept spirituel s’est mis en place depuis les années 1987/88/89, il a été livré lentement. Le Magnifique est très patient contrairement à l’humanoïde. En 2012, la population planétaire amorce le Retour à la Conscience du SOI qui n’a jamais quitté la race humaine.

2/ — Le deuxième endroit est dans la grille cristalline invisible, ou le manteau de la Terre comme j’aime à l’appeler. C’est un entrepôt d’énergies et d’actions où l’écrit est permanent comme une machine enregistreuse. Les peurs, les angoisses, les hantises, les émotions qui adviennent lors de guerres, d’attentats, de massacres ou autres exterminations sont inscrites d’emblée et conservées énergétiquement dans la grille terrestre. Du fait de la souvenance de chaque expression, la réaction est immédiate à la vie présente.

Le manteau est brodé des volutes de mémoires émotionnelles vécues dans les instants. Ces motifs ornementaux représentent des périodes millénaires de conflits, d’intolérances, d’asservissements, ils créent la mesure de la vibration actuelle de la vie, soit 30 %. Grâce aux changements de conscience depuis 2012, le champ quantique des nouveaux enfants est de 35 voire 40 %. Vous pouvez le constater dans leurs tempéraments et réflexions. Avant 2012, les archivages énergétiques des pensées, des paroles, des actions ou comportements des individus étaient linéaires, c’est-à-dire que la guerre et l’amour étaient gravés sur un égal diapason. Le manteau cristallin terrestre vit toujours à l’identique du niveau vibratoire de celui de la race humaine, il est le mécanisme de communication avec l’homme. La cape couvre le sol sous nos pieds, elle retient la mémoire et l’énergie du marcheur. Nos apparences quotidiennes enfantent la conscience collective, elle est enchâssée dans l’enveloppe cristalline terrestre, puisqu’elle enregistre absolument l’entièreté de nos productions lucides ou non.

Nous sommes responsables de la qualité et de la Beauté du Manteau terrestre.

3/— Le plan de l’ADN est complet et pourtant il ne fonctionne pas tel qu’il a été conçu. L’humain arrive sur la terre avec un ADN contenant sa divinité, il est sacré. Ce sacre s’accomplit dans la structure cellulaire en dépassant la tridimensionnalité de la Terre. L’ADN composé de 100 milliards de cellules humaines agit en Unité, comme une seule énergie unique. L’ADN n’est pas qu’une double hélice biochimique de 23 000 gènes humains qui compose l’être biologique tridimensionnel. Il est établi que notre patrimoine génétique n’est que de 3 %, les 97 % sont des caractéristiques d’informations et d’instructions multidimensionnelles appelées ‘’Énergie Quantique’’, ils sont le reflet de notre mysticité. Cette influente partie permet à chacun de ne ‘’perdre’’ aucun acquis spirituel qui renferme tout ce qui a été appris et ce qui reste à venir, il comporte nos archives akashiques personnelles, le plus important des vies se trouve au sommet, bien qu’il n’y ait pas de hiérarchies. L’ADN contient les attributs du fragment de Dieu, le sceau du Soi supérieur, notre nom divin et la lignée dont nous sommes issus, de cette planète ou d’autres régions de l’univers.

L’ADN porte les empreintes énergétiques des émotions vécues dans les existences dites antérieures. Si dans une de celles-ci j’ai été brûlée vive ou écartelée parce que j’embrasse et j’adopte l’œuvre ”Dieu et moi sommes UN”, et n’ai pas voulu renier ma foi. Dans ma prochaine expérience d’Être, je sais que je ne pourrai pas dire cette vérité qui m’a couté les traumatismes imprimés, la mémoire est bien gravée. Le monde n’ayant pas changé, je ne le dis pas aux autres, car je ne souhaite pas revivre ces blessures de trahisons et d’injustices, aujourd’hui constatez que je le dis, et l’écris. La compréhension de cette véracité n’est pas éveillée dans la conception de construction de l’humain.

L’estime et la confiance de soi sont abîmées par les comportements individuels que nous rencontrons au fil des jours. Les attitudes mesquines et les petites phrases assassines ne permettent pas d’ériger le phare de Lumière que nous sommes, car je suis dans l’incertitude de ma valeur et de ma grandeur.

Le terrien croit appartenir à la lignée familiale de l’humanoïde, l’homme sert l’homme et non son Divin Intérieur. Même si ma Lumière est présente je ne la vois pas, je ne la perçois pas.

L’ADN inscrit l’énergie il s’adapte et se positionne à celle reçue, si la planète est faible et malade, il le sera aussi puisque l’ensemble est entremêlé et se prolonge. L’ADN est à 100 % parfait dans le fœtus des cellules souches, elles sont exceptionnelles, on les utilise pour transférer ses informations à d’autres cellules. Ces attributs peuvent être transmis à l’humain qui la recevra selon sa structure cellulaire et ce qu’elle est capable d’absorber puisque ces dernières écoutent lorsqu’elles sont exposées aux particularités désirées.

L’ADN a l’étincelle céleste que nos amis les animaux n’ont pas. Leur cycle est un moment d’Amour qui fortifie l’homme, ils n’ont pas d’akasha et reviennent s’incarner auprès de nous, si nous le souhaitons. C’est un système de soutien par la composition qui honore notre divinité intérieure.

Le magnétisme est une énergie quantique qui influence l’ADN par son information, car il y a un champ magnétique autour de chaque molécule.

L’ADN est conçu pour fonctionner en symbiose avec la Terre Gaïa qui réagit à la conscience humaine.

En explorant notre Akasha, nous avons la possibilité de procéder à une innovante écriture en supprimant les vieilles perceptions pour manifester une authentique réalité d’Être que nous sommes : ”une parcelle divine venue déposée dans la matérialité le bien le plus précieux la Lumière” et ainsi participer à l’Œuvre collective du Créé.

Libération de l’information akashique

Les mémoires enregistrées dans l’Akasha sont conçues pour délivrer les indications au fur et à mesure que l’énergie de la Terre change, permettant au moment approprié de commencer un processus de révélation, c’est de cette manière que la Grandeur progresse et libère les empreintes de la perception de l’existence et du monde extérieur.

L’absolu possède deux pôles qui se distinguent du point de vue de leurs potentialités ou de leurs fonctions, exprimant des divergences de différence et d’opposition qui invente une troisième énergie pour équilibrer l’ensemble. Les polarités sont sujettes à la position du groupe. Il n’y a pas dans la Nature un seul élément du plus petit au plus grand qui ne soit pas conçu sans elles. Il y a des attirances entre les atomes de charges opposées, c’est ce qui crée le Mouvement de la Création. S’il n’en était pas ainsi, l’onde ne serait pas active, or elle est continuelle et perpétuelle, c’est l’expression de l’infini Amour-Vie que nous dénommons Déité.

Le Soi supérieur ou l’Être intérieur, comme je préfère l’appeler, Est la Porte que nous devons ouvrir pour traverser le pont et accéder aux dimensions multidimensionnelles de notre Divinité. L’observation est indispensable à la volonté de transformation. L’examen des pensées, des paroles et des actes permet l’application de comportements créatifs. Les conflits se résoudront lorsque la compréhension de ce liant sera reconnue et acceptée incluant ainsi une nouvelle façon de vivre. Cela passera par la guérison de nos relations qui sont entachées des blessures de trahison, de rejet, d’abandon, d’humiliation et d’injustice ainsi que des traits de caractère qui sont axés sur l’avidité, la peur, l’orgueil, le mensonge et le sexe. Ces compositions provoquent les comportements d’intimidateur, d’interrogateur, d’indifférent ou de passif et de plaintif ou de victime. Quittons ces anciennes constructions humanoïdes pour accéder à l’actuelle Conscience Divine Quantique.

‘’ UN-UNE ’’ Est le Créateur

 Le Maitre-physicien des Univers

Chaque atome est rempli de sa Céleste Source

Appliquez le discernement spirituel en toute chose.

Akasha Marie Pierre AUBERT

Site: https://akashaphilosophiempa.eu/

Vous pouvez partager cet article, à condition d’en respecter l’intégralité et d’en citer la source.

N’oubliez pas d’exercer votre discernement en rapport à ces textes. Vous avez Un Libre Arbitre, utilisez-le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre Cœur.

 

20 Partages
+1
Partagez20
Partagez
Tweetez