N’éteins pas la lumière

Neteins-pas-la-lumiere
N’éteins pas la lumiére

N’éteins pas la lumière en ces temps incertains que vous vivez quotidiennement de manière difficile. C’est pourtant les vacances en ce mois d’août sur votre Terre. En ce moment, l’astre solaire vous est favorable, il brille de mille feux et vous réchauffe de sa Splendeur. Vous assistez matin ou soir à son lever ou à son coucher et le ciel se revêt de son éclat coloré. Peu à peu, son feu s’éteint pour laisser place aux multiples étoiles qui veillent sur vous durant vos nuitées. Avez-vous remarqué que ce soit le jour ou la nuit, la lumière se tient toujours à vos côtés ?

Effectivement, pour certaines populations du globe, il suffit de tourner un bouton pour que les ampoules illuminent les lieux de vie. Par contre, dans d’autres contrées, il en est différemment !

Sous le regard de la Lune, ce sera le feu offrant ses flammes, sa chaleur à ceux et celles réunis autour de lui. Ces moments sont propices aux échanges de qualité et de reconnaissance envers la Nature qui les accompagne dans leur quotidien.

Ô peuple des villes, vous vous êtes désuni de cette qualité d’existence

Très inconsciemment, vous vous êtes éloigné de votre Nature profonde. Aujourd’hui, vous constatez l’importance de ce lien qui s’effiloche au gré du temps ou d’aspirations matérielles rêvées. Vous avez songé à une vie plus légère, harmonieuse dans votre relationnel et abondante dans vos acquisitions de biens. Et ces vœux vous conduisent à une existence dépourvue de ce bien-être natif, puisque vous vivez dans les peurs du lendemain. 

Moi, la Lumière, Je vous propose une trêve vacancière. Profitez de ces moments de détente pour revenir à vos espérances d’hier, celles d’Être bien en toutes circonstances. Quel que soit le système qui constitue vos journaliers. Cela dit, insidieusement, il s’est mis en place avec votre accord.

En effet, l’évolution générale pousse les futures générations à modifier, dans un souci de mieux, ce qui fut instauré par les antécédentes époques. Pour cela et afin de moderniser les tâches pénibles, il s’invente maintes machines. Ce dispositif se substitue au travail de l’individu. De cette manière, les robots et accessoires fournissent en lieu et place les efforts, l’attention, le suivi requis précédemment. De sorte que la facilité s’impose dans le courant de la vie. La réalité se fait moins dure aux yeux et aux bras de la collectivité. Cet avantage a laissé plus d’espace à la détente, au repos ou aux loisirs en tous genres.

L’agréabilité de ces expériences devient une exigence pour l’ensemble

Lagreabilite-de-ces-experiences-devient-une-exigence-pour-lensemble
L’agréabilité de ces expériences devient une exigence pour l’ensemble

D’évidence, pourquoi continuer la pénibilité de l’activité, si le souhait est celui d’évoluer uniquement dans la distraction ? Ces deux propositions dressent les individualités, les unes envers les semblables. D’autant que le travail des uns profite à l’amusement de tiers. Ne serait-ce pas une facette nouvelle de l’esclavage ? La servitude moderne ressemble étrangement à celle entreprise antérieurement. Nous pouvons dès lors dire qu’il y a plusieurs sortes d’assujettissements. De conséquence, certaines populations sont vacancières, d’autres non. 

Lorsque nous révélons ces états de fait, il n’est pas à considérer un jugement ou une culpabilisation d’une catégorie. Là, ne sont pas nos propos. Nous souhaitons ardemment « qu’une solidarité soit commune à l’ensemble de l’humanité ». Pour la seule raison que c’est le but à atteindre par l’entièreté. 

Sans cette compréhension, vous continuez à vous chamailler. En un mot, vous maintenez la séparativité des gens et des choses. La désunion persiste dans les épreuves et les souffrances qui en découlent. Le mal-être des uns gagne du terrain sur la jouissance des autres et provoque le déséquilibre ressenti par la globalité. 

Afin que chaque individualité vive dans le bonheur d’Être bien. Il est nécessaire que l’être humain soit conscient de la Sagesse qui l’escorte à chaque instant. 

Bien qu’il suffise de tourner l’interrupteur, vous avez l’occasion soit de rester dans la désolation des incompréhensions. Ou bien de profiter de la clarté qui conduit sur les chemins de la sérénité. 

Pour cela, les astres vous accompagnent et vous disent « n’éteins pas la lumière ».

N’éteins pas la Lumière!

Comment peux-tu te diriger dans le noir ? Les obstacles se révèlent à toi sans que tu puisses les voir. Par l’absence de clarté, les chutes s’occasionnent, après quoi tu n’en ressors pas indemne. Sais-tu que la confrontation avec les conflits, quels qu’ils soient, provoque des impacts énergétiques corporels, émotionnels ou psychologiques ?

Lorsque vous les vivez, nombre d’entre vous se sentent démunis devant une telle perplexité d’irrésolutions ou de défis à relever. Bien souvent, vous ne savez pas mettre en pratique vos aspirations intimes. Car il y a confusion entre les désirs du personnage humain et ceux du Cœur Divin.  

De ce fait, n’étant pas informé de l’option à choisir, vous léguez à l’autre le soin de décider pour vous. Sans préambule, vous donnez votre pouvoir au tiers, il peut dans ce cas vous influencer et vous employer à sa guise. 

Afin d’éviter ces manœuvres, laisse la Lumière allumée !

Elle éclaire ta route et te montre les chemins sinueux avec ses virages à angle droit. De cette façon même avec peu de visibilité tu perçois les entraves qui se présentent à toi. D’autant, qu’aucune recommandation n’exige d’éteindre vos phares pour voyager dans le sombre.

Le-simple-vous-indique-toujours-la-direction-a-entreprendre
Le simple vous indique toujours la direction à entreprendre

Le simple vous indique toujours la direction à entreprendre

La Sagesse vous conseille de rebrousser le chemin qui ne mène nulle part. Allumer votre flamme intérieure, elle seule, sera vous diriger sur les sentiers de l’indépendance. Lorsque vous aurez acquis cette autonomie, vous commencerez à enclencher les prémices de la Liberté. Elle ne s’obtient pas aisément. Du seul fait que le monde sociétal vous enferme dans les servitudes. Ce servage ne permet pas d’être « ce que Vous Êtes ».

N’éteins pas la Lumière, c’est avec elle que tu peux tout voir. Observe ton environnement, te convient-il  ? Si oui, aucune modification n’est donc à envisager.

La limpidité permet la divulgation de l’ombre qui se masque. Sa mise en valeur est son plus intense effroi. Étant donné qu’elle maintient les dominations par le déni et les peurs. 

Désormais, accueille les contrastes et répands dans toutes les directions ta Luminosité.

Sois la Transparence

Au cours de discussions sans artifice qui révèle la Beauté de la Vérité à l’individu qui ne remarque pas sa Grandeur cachée. Fais-lui comprendre qu’il n’est pas utile de chercher ailleurs ce qu’il possède en son intérieur ? 

Il lui suffit de s’asseoir au centre de son Soleil intime qui diffuse en permanence son rayonnement. Précise-lui ces propos : sois lucide et regarde le déplaisant, l’intolérable. Ensuite, entoure-les de ta tendresse lumineuse en laissant opérer la Divine Transformation. 

La conduite adoptée à l’acceptation des faits représente l’état de conscience développée de la personnalité humaine. Si cette dernière arrête sa détermination sur la Divine Présence de l’Union, la réception des événements se traite de manière accueillante. Voire favorable à l’ouverture de probabilités nouvelles à étudier et non à repousser.

La quiétude alors t’offre le détachement aux interdictions ou aux obligations, ton Esprit baigne dans la sécurité et la zénitude d’Être.

C’est ainsi que « L’obscur devient Lumière à son tour ».

Channel de l’Unité des Maitres Akashiques  Marie Pierre AUBERT Thérapeute Holistique

Vous pouvez partager cet article, à condition d’en respecter l’intégralité et d’en citer la source. https://souffledelesprist.com

N’oubliez pas d’exercer votre discernement en rapport à ces textes. Vous avez Un Libre Arbitre, utilisez-le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre Cœur.

Site:  https://akashaphilosophiempa.eu    

© 2021 – Akasha MPA-Tous droits réservé

close
Marie-Pierre-AUBERT1

Abonnez-vous à notre newsletter

« Élargir notre regard, c’est permettre de s’expanser au Tout »

4 réflexions au sujet de “N’éteins pas la lumière”

  1. Merci
    Se relier à son Soleil intérieure est dans certains conflits quasi impossible tant l’autre est monté sur «  ses grands chevaux » et attaque!
    Je viens de prendre une sacrée raclée d’une de mes filles ! J’en tremble, le cœur me débat!
    Qu’est-ce que la Vie m’envoie? Je m’auto-critique et j’envoie constamment des belles énergies à tous mes proches et surtout à ceux qui me dénigrent régulièrement!
    Rester dans la Conscience de ma divinité en ces moments de malveillance à mon égard, ……je n’y arrive pas! La « bonne fille » que j’ai tjrs été,s’est tiré dans le pied, et la « fille bonne » que je veux être maintenant en arrache!
    « Si ta main te fait pécher, coupe-la ». Oui,j’ai deux filles qui me font « manquer la cible » je suis donc dans le « péché »! Se faire respecter ou baisser la tête??????
    Puissai-je arriver à trouver la pensée juste et sortir du brouillard lourd dans lequel je me trouve maintenant. Je suis déjà sur votre liste de diffusion.

    Répondre
    • Bonjour, chère Marie-José. J’accueille avec douceur votre souffrance révélée dans votre écrit. Se relier à son Soleil intérieur est très délicat, lorsque l’émotionnel est exacerbé par les conflits extérieurs. Une observation précise doit s’accomplir afin de rétablir un équilibre harmonieux qui n’est plus.
      Avant tout, je précise. Lorsque l’on s’engage dans l’étude de la voie intérieure, il y a un fondement. C’est-à-dire un élément de première importance servant de base à l’approfondissement des connaissances « l’étude de l’Esprit ».
      C’est celui-ci.
      Tous les humains, sans exception, sont venus éprouver la séparation d’avec la Source Céleste, en s’incarnant sur la Terre. Tous, sans exception, sont des Êtres de Lumière. Certains, le savent d’autres non. Cette méconnaissance se traduit en des échanges relationnels conflictuels.
      La relation familiale fille, fils, mère, père, frère sœur, oncle tante, etc. Ainsi que les relations amicales ou sociétales n’annulent pas cet état divin, même s’il n’est pas pris en considération.
      La complexité s’engage lorsque l’on ne retient que l’aspect du personnage humain avec sa composition problématique.
      L’aspect lumineux n’étant pas pris en considération. Dans ce cas, cela vous fait dire : « je viens de prendre une sacrée raclée ».
      Examinons vos propos, raclée est une correction, une volée de coups, ou bien une défaite humiliante, écrasante.
      Sacré exprime un respect absolu. Ou bien évoque une source de désagrément qui met en colère.
      Vous posez ensuite la question : « qu’est-ce que la vie m’envoie ? ».
      La Déité que vous appelez Vie ne voit que le respect absolu du sacré.
      Le personnage humain ne retient et s’approprie que le désagrément de la colère. Pourquoi s’attribuer une colère qui ne vient pas de vous ?
      Votre fille a déchargé sur vous son courroux, en vous transmettant sa rage énergétique. Vous l’avez acceptée et faite vôtre en la gardant dans votre cœur.
      Un conflit s’établit entre la bonne fille et la fille bonne. Un choix s’impose !
      Que voulez-vous Être Marie-José ? La bonne fille qui s’adapte constamment aux demandes extérieures, dans ce cas, vous êtes au service de l’humain !
      Ou bien la fille bonne qui présente les qualités et les aptitudes dans le domaine de la Brillance ? Dans ce cas, vous servez le Divin.
      Dans mon livre, Le Sillon de Lumière, les Maîtres Akashiques expliquent très bien cette notion de collaboration. Elle permet de sortir de l’esclavage humain.
      Site Akasha philosophie – lien : https://akashaphilosophiempa.eu/mes-livres/

      Si vous examinez avec appréciation et authenticité la valeur de votre personnage humain, vous ne devriez pas éprouver de culpabilisation envers vous-même.
      L’analyse que vous faites n’est pas dans la justesse et vous vous jugez défavorablement. Dans ce cas, vous ne diriez pas : « Je m’autocritique et j’envoie constamment de belles énergies à tous mes proches et surtout à ceux qui me dénigrent régulièrement ! ». Laissez-leur la responsabilité de leurs pensées, paroles ou actes. Elle n’est pas la vôtre.

      Quel effroi de penser et d’écrire « Si ta main te fait pécher, coupe-la » ! Savez-vous ce qu’est le péché ? Vos croyances sont religieuses et de ce fait impliquent un châtiment lorsque l’on ne fait pas bien. C’est humain, non Divin. Le Céleste n’est pas dans ce registre de punition ou de correction.
      Baisser la tête se fait dans deux cas. La première éventualité, je courbe la tête en signe de déférence et de respect devant la Divinité. Dans cette attitude, je lui témoigne mon allégeance, c’est-à-dire la loyauté envers l’appartenance Céleste.
      La deuxième possibilité, je baisse la tête devant l’individu. Ce qui signifie j’ai honte et me soumets à lui et à ses exigences. À vous de choisir !
      Quelle est votre cible ?

      Vous sortirez du brouillard, en rectifiant les données tronquées sur lesquelles vous vous appuyez pour vivre l’émotionnel. C’est un travail-étude qui demande volonté et connaissances des lois des causes et des effets. Vous avez à votre disposition des éveilleurs qui vous accompagnent dans la voie de l’équilibre et de l’harmonieux. Soit à travers leurs écrits ou bien en consultation privée.
      https://akashaphilosophiempa.eu/consultations/

      Ce qui vous permettra, comme vous le dites : « rester dans la Conscience de ma divinité en ces moments de malveillance à mon égard »…… Le « je n’y arrive pas ! » n’existera plus.
      Je souhaite que les réponses données vous apportent un éclairage nouveau sur ce que vous vivez actuellement. Bien qu’elles soient concisent.
      Je vous remercie de votre fidélité.
      Je Suis au service du Divin et non à celui de l’humain. Dans mon cœur, vous Êtes.
      Coeurdialement, Marie-Pierre

      Répondre
  2. Très beau message lumineux qui fait du bien en cette période chaotique, la lumière éclaire chaque parcelle de notre vie aidant avec amour notre « égo » qui est sans cesse bousculé… Très belle analyse de notre époque que nous avons contribué à mettre en place il est juste de le reconnaitre et de veiller maintenant à la rendre lumineuse , joyeuse, fraternelle.
    Merci pour ce beau texte, amour et gratitude à vous pour ce travail.
    Fleur

    Répondre
    • Bonjour chère Fleur, c’est toujours un plaisir pour l’auteur de constater l’accueil bienveillant des lecteurs au sujet de ses écrits. Nos pensées lumineuses grandissent en une commune union et permettent d’envisager la modification tant attendue. Amour et gratitude, de même pour vous. Marie-Pierre

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate