Le Verbe Créateur …

Le-Verbe-Créateur
Le Verbe Créateur

Le Verbe Est Créateur, lorsqu’il est prononcé.

Bien des humains utilisent la parole dans l’indifférence du ‘’Pouvoir générateur du Principe de l’Existence de la Création du Tout’’.

Le Verbe est constitué d’une suite de mots, il est également une succession de sons.

Cette interaction engendre des effets et des impacts vibratoires sur toute la composition énergétique cellulaire.

Ces mouvements peuvent être avantageux ou défavorables, ils écrivent leurs informations résonnantes dans la structure akashique de chaque individu et les influencent à leur insu.

En gardant à l’Esprit que le Son est la manifestation de la Pensée matérialisée, vous pouvez ainsi remarquer la pertinence des paroles prononcées ou non.

Ne soyez pas étonné de vivre les déstabilisations et les déséquilibres à la suite de propos proférés qui sont chargés d’inconscience et de désacralisation du Juste.

L’émission des mots mise bout à bout compose une cacophonie semblable à un musicien qui fait fi de la musique. Il essaie de jouer du piano sans connaitre l’intensité acoustique diffusée par chaque touche.

Il en sort un fracas qui perturbe l’Harmonie de l’Espace et produit ainsi des irritations dans l’ensemble.

Si l’onde poursuit sa course avec force, car reprise sans cesse, les conséquences des effets de sa portée seront ignorées de sa cause.

C’est ainsi que l’humanité incompétente vit un chaos, créé par des pensées discordantes qui sont proférées dans une inquiétude totale.

La surprise est grande !

Afin de rétablir l’Essence au bien Être, la nécessité est de se fondre dans le Silence du Cœur, qui transformera les brûlures du tohu-bohu.

La vigilance s’impose dans l’écoute de la phonétique prononcée, qu’elle soit dans le langage quotidien, dans les discours de tous genres ou dans l’émission de chansons qui se répètent en boucle.

L’égrégore de ces ondes grandissantes est augmenté dans une constance qui explose à un moment T et en arrose toute l’assemblée.

Ne soyez pas étonné de recevoir les portées des notes noires que vous avez cautionnées et reproduites.

Il vous appartient d’éclairer de Conscience vos paroles articulées, c’est ainsi que vous pouvez modifier ce qui ne vous convient pas ou plus.

Ne soyez pas un artiste inculte dépourvu de Sagesse et d’Amour, tentez de maitriser la plus Haute Noblesse que vous possédez : ‘’la Pensée Créatrice Lucide’’.

Le Verbe, qui vous a été offert, vous le permet.

C’est ainsi que le Non-créé accomplit et exécute le Créé : « UN Je Suis ».

Paroles reçues de l’Akasha par Marie Pierre AUBERT.

J’ai éprouvé l’expérimentation de l’onde acoustique.

Le Verbe est venu me visiter en m’offrant la vision de sa manifestation par le son.

Les vibrations émises  par chaque dire désobligeant, violent, provocant, acerbe, aigri, revendicateur, se plantent  comme des flèches empoisonnées dans les corps subtils.

La profanation invisible engendre le mal-Être, il fut grand ainsi que la douleur ressentie.

Si vous ne savez pas les ôter, l’influence pernicieuse de la substance toxique détruit ou altère gravement les fonctions vitales de votre Être.

L’Écoute d’une mélodie composée dans « le Sacre de l’Amour » produit l’édification de Hautes Vibrations qui pulsent la Lumière et effacent la perfidie de l’ombre.

Telle a été l’expérience que j’ai vécue. Marie Pierre AUBERT

Site: http://akashaphilosophiempa.eu/

Articles dans la rubrique “connais toi” https://souffledelesprist.com/comprendre-lexperience-soi/

Vous pouvez partager cet article, à condition d’en respecter l’intégralité et d’en citer la source.

N’oubliez pas d’exercer votre discernement en rapport à ces textes. Vous avez Un Libre Arbitre, utilisez-le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre Cœur.

Images liées:

2 réflexions au sujet de “Le Verbe Créateur …”

  1. Un article tout simplement parfait: tout y est tellement juste à mes sens, très réparateur et un excellent Guide.
    Parfois il y a des bouches comme des plaies infectées, les mots qui en sortent sont comme du pus, et la souffrance se répand… Difficile de mettre un pansement sur ce genre de bouche, elle croit qu’on veut la bâillonner…
    Je m’efforce quand ça m’est possible d’expliquer ça à qui se permet si facilement parfois de balancer des paroles contaminées de negativité: l’impact de nos mots-maux…
    Je retiens l’image de la flèche empoisonnée, elle est très éloquente. Elle est une flèche/boomerang empoisonnée, car ce qu’on envoie dans l’Univers nous revient toujours…
    Le pansement qui aide à cicatriser en tous temps, c’est garder la voie douce, ça n’empêche pas la fermeté.
    Encore et toujours Merci Marie-Pierre.

    Répondre
    • Très chère Anne-Marie,
      Comme tu le dis justement, il y a des bouches tendres, aimantes et des bouches violentes, perfides qui sont insconcientes du désastre qu’elles provoquent.
      Parfois, elles acceptent l’écoute, d’autres fois elles se ferment aux modifications qui les embelliraient. Quel dommage !
      Se mettre dans le silence d’Or, permet de ne pas ”alimenter” énergétiquement les affres. La décision de “garder la voie douce-ferme” est la Voie de l’Amour.
      Merci à toi, chère Être de Lumière. Avec toute ma tendresse, Marie Pierre.

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate